Madagascar: Législatives à Mitsinjo - Le TIM dénonce des « hala-bato »

« Nous attirons l'attention de la HCC pour examiner en son âme et conscience ce qui s'est passé à Mitsinjo ». Un cri d'alarme lancé par le TIM local qui dénonce les « hala-bato » dans ce District aux dernières législatives.

Et de citer notamment le cas de « six bureaux de vote implantés dans le CEG de Namakia et dans les EPP de Beronono, Ambodimanga, Antongomena-Bevary et Ampasimalemy ».

Partisane. L'antenne locale du parti de Marc Ravalomanana accuse « les représentants de la CENI dans deux communes d'être le cerveau de ces fraudes massives avec la complicité de chefs Fokontany et des présidents de bureau de vote ».

Et de pointer du doigt également la deuxième adjointe au maire qui serait « une fervente partisane d'un candidat indépendant ». Ils prennent à témoin le chef District de Mitsinjo.

Fraudes et irrégularités. Ils, ce sont toujours les membres du TIM dudit District qui énumèrent les fraudes, anomalies et irrégularités ,qui ont émaillé le scrutin du 27 mai dernier.

Et de rapporter entre autres, « l'existence d'électeurs qui ont voté plus d'une fois ; le cas du véhicule d'un candidat indépendant qui a collecté les PV dans quatre bureaux de vote ; l'urne qui était restée toute la nuit chez un président de bureau de vote avec des bulletins pré-cochés le lendemain ; des personnes transportées avec le véhicule du candidat indépendant en question et/ou en taxi-brousse qui sont venues voter à Namakia alors qu'elles ne sont pas inscrites dans la circonscription ; des élus qui avaient fait campagne en faveur dudit candidat indépendant le jour du scrutin ; des urnes qui ont été remplies de bulletins malgré le taux de participation très bas... »

Le TIM de Mitsinjo compte sur le juge électoral pour sanctionner toutes ces violations des règles du jeu, afin d'« éviter que des députés corrompus et corrupteurs entrent à Tsimbazaza ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.