25 Juin 2019

Madagascar: Ordre sanitaire - Un manuel de code d'hygiène pour la commune d'Anisozato Andrefana

Le programme WSUP et WaterAid Madagascar ont soutenu la commune urbaine d'Anosizato Andrefana en matière d'Eau, Assainissement et Hygiène (EAH), ayant permis à cette commune de disposer d'un nouvel outil.

« Fitsipika mikasika ny Fahadiovana sy ny Fahasalamana ». C'est le manuel de Code d'hygiène ainsi intitulé, que la commune urbaine d'Anosizato Andrefana vient de recevoir officiellement, le 19 juin 2019.

Il s'agit d'un code contenant 68 articles relatifs à l'EAH, rappelant aux chefs fokontany les axes obligatoires dont ils ont la charge en termes de contrôle, de rappel et de sanction, en cas de besoin. Il ne s'agit pas toutefois, d'une série de textes de lois, mais avant tout d'un outil aux fins d'accès à une meilleure situation en matière d'EAH.

Ce manuel de Code d'hygiène a été ainsi mis en place afin de mieux appréhender les questions relatives à l'EAH et pour être mieux loti dans ce domaine par le biais de mesures à adopter par les populations et les divers responsables locaux.

Une demande toujours plus croissante. La réception officielle de ce manuel est une étape marquant la prise de responsabilité de cette commune d'Anosizato Andrefana en matière d'EAH.

Pour rappel, cette commune a bénéficié de l'appui financier de WSUP (Water and Sanitation for Urban Poor) - visant, par définition, les communes urbaines pauvres - depuis au moins quatre ans avec l'appui technique de WaterAid.

On assiste, en effet, à une explosion urbaine massive à Antananarivo. Faute de financement et de cadre légal adapté, et en raison du manque d'expertise technique pour desservir les zones à faible revenu, ainsi que par l'absence de droit de propriété pour les personnes vivant dans ces zones, il n'est pas étonnant si les ménages se transforment en bidonvilles dans les zones urbaines pauvres de la capitale malgache.

Il en résulte une énorme difficulté pour les services publics d'assurer un suivi méthodique en EAH, à un rythme suffisant pour répondre à la demande qui ne cesse de croître.

Faut-il rappeler que sur le continent africain, incluant ainsi Madagascar, la population urbaine est prévue d'augmenter de 400 millions en 2010 à 1,26 milliard en 2050, dont 50% de la population d'Afrique concentrée dans les zones urbaines.

Genèse du code. Aucune évolution ne serait envisageable sans des textes réglementaires pour faire régner un ordre sanitaire.

Aussi, l'ONG WaterAid a-t-elle conçu avec la commune d'Anosizato Andrefana, en tant que commune urbaine à forte densité de populations démunies, ce manuel de Code d'hygiène, est remis officiellement la semaine dernière.

Les fokontany ont été dotés d'infrastructures et accompagnés techniquement pour mettre en place tous les dispositifs permettant aux habitants de vivre sainement.

Par ailleurs, des séances de sensibilisation ont eu lieu au niveau public et au niveau des ménages sur les gestes sains de conservation de l'eau potable ; les gestions des eaux usées ; la latrinisation de toutes les habitations et institutions, et les comportements sains en hygiène corporelle, domestique et environnementale.

Engagements de tous bords. Plus d'une quarantaine de chefs fokontany, conseillers communaux et membres des services techniques, ainsi que des membres des organisations de la société civile, ont répondu présents à la cérémonie de réception officielle du manuel de code d'hygiène.

Madame le maire d'Anosizato Andrefana a clairement renouvelé son engagement et celui de ses collègues, chefs fokontany, dans la commune dont elle a la charge pour concrétiser les recommandations de ce Code d'hygiène.

Pour sa part, la coordinatrice de programme au sein de WSUP, n'a pas manqué d'interpeller les responsables communaux sur la nécessité de démontrer leur redevabilité en tant qu'élus locaux. WaterAid, en tant que gestionnaire du projet EAH dans cette zone, a également renouvelé son soutien d'assistance technique : impression du manuel, fournitures d'explications et d'éclairage technique dans l'application des diverses clauses, etc...

La coopération de la population d'Anosizato Andrefana, ultime bénéficiaire de ce Code d'hygiène, est alors très attendue pour la mise en œuvre de celui-ci.

De même, l'adhésion des leaders locaux est fortement attendue afin de contribuer à la mise en œuvre du code d'hygiène. Les levées de drapeaux et les diverses réunions seront à optimiser pour véhiculer les messages WASH qu'il contient.

Madagascar

Football-CAN Orange Kitra - Les Elites du Sénégal remportent la Coupe

Le tournoi CAN Orange Kitra a pris fin ce week-end, au Stade d'Elgeco Plus By-Pass. La victoire est remportée par… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.