Sénégal: Démission d'Aliou Sall de la tête de la CDC - «Aar li nu bokk» prend acte et poursuit la lutte

La démission du frère du président de la République de la tête de la Caisse des dépôts et consignations (Cdc) n'entame en rien la détermination de la plateforme citoyenne «Aar Li Nu Bokk» dans l'exigence de la lumière sur cette affaire de pétrole. Dans un communiqué rendu public hier, lundi 24 juin, elle dit prendre acte de ladite démission tout en réitérant les objectifs de son combat.

Que ceux qui croient que la démission du frangin du président de la République de la tête de la Caisse des dépôts et consignations (Cdc) calmerait les ardeurs de la plateforme citoyenne engagée dans la lutte pour que la lumière soit faite sur cette de présumé corruption autour des contrats de pétrole et de gaz, déchantent !

La plateforme Aar Li Nu Bokk n'en démord pas. Dans une déclaration rendue publique hier, les membres de ladite plateforme informent avoir eu vent de la démission du frère du chef de l'Etat. Pour autant, ils disent prendre «acte mais tiennent à rappeler à tous les citoyennes et citoyens du Sénégal qu'un tel acte n'entame en rien ni sa détermination ni sa mobilisation, encore moins ses exigences pour un traitement diligent et transparent de ce dossier devant les organes judiciaires nationaux et internationaux».

Au contraire, Abdourahmane Sow, membre de la plateforme et compagnie affichent leur volonté de poursuivre la lutte. Ils disent rester plus que jamais attachés « aux seules exigences qui sont à la base de la constitution de cette plateforme citoyenne».

Revenant, par ailleurs, sur l'objectif de leur combat, notamment de traduire en justice toutes les personnes impliquées dans cette affaire, d'exiger la renégociation desdits contrats, ou encore le recouvrement de tous les avoirs indûment détournés, Aar Li Nu Bokk invitera «les citoyens à rester mobilisés et à attendre les mots d'ordre qui leur seront donnés dans les tout prochains jours».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.