Cameroun: Cavaye Yeguié Djibril et André Noël Essiane, deux militants du RDPC sur le grill.

Clair obscur à l'assemblée Nationale et au RDPC Dja et Lobo, prière œcuménique dans le NOSO. Ainsi va le Cameroun.

Pourquoi Cavaye Yeguié Djibril, président de l'Assemblée Nationale avait-il suspendu son secrétaire général ?

Le sujet a fait les choux gras de la presse de la semaine dernière. Dans un juridisme à la limite de l'incompréhensible, les thèses se sont affrontées. Le président de l'assemblée peut-il suspendre son secrétaire nommé par le président de la République ?

Apres 27 ans à la tête de l'assemblée, on a décrié la dérive monarchique de Cavaye Djibril. Le journal Défis Actuels est revenu sur les « dessous de la suspension de Désiré Mbock». Subordination caractérisée,

« Il est reproché au secrétaire général de la chambre basse du parlement, d'avoir demandé l'authentification des diplômes du personnel, sans l'aval du président de ladite institution ». Ce différend a finalement abouti à la suspension Monsieur Mbock Geoffroy Désiré par une note rendue publique Le 19 juin 2019.

Dans le département du Dja et Lobo, « socle granitique » du RDPC dans le sud, on assiste, depuis peu, à la danse Bafia. Au centre de toutes les controverses, André Noël Essiane, président de la section Rdpc du Dja et Lobo I.

A la fois vilipendé et adulé. Hier accusé de dérive déstabilisatrice du parti pour avoir boycotté la délégation permanente du comité central, il s'est transformé en ange par une « Mobilisation derrière le président de la République Paul Biya » Le journal Quotidien prend à contre pied les journaux parus hier sur le même sujet « C'était en présence du Secrétaire général du Comité central du Rdpc, Jean Nkuete.

Rien à voir avec les élucubrations publiées par certains médias de la place » Pour le journal, « Le Dja et Lobo I en rangs serrés ».

Bien encadrées par le président de la section Rdpc du Dja et Lobo I, André Noël Essiane, les différentes sous-sections Rdpc du Dja et Lobo I étaient réunies il y a quelques jours à Sangmélima dans le cadre d'une conférence conjointe Ojrdpc, Ofrdpc. Les sessions présidées par le chef de la délégation régionale permanente du Comité central du Rdpc pour le Sud, Pr Jacques Fame Ndongo.

Loin de tous ces tumultes, dans les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest : « On prie pour le retour à la paix ». A l'initiative du Conseil national pour la paix au Cameroun, une célébration interreligieuse, sous la conduite du président de la Conférence épiscopale nationale du Cameroun, du président du Conseil supérieur islamique du Cameroun, du président du Conseil des Eglises protestantes du Cameroun et des responsables orthodoxes a eu lieu le week-end dernier à Buea. Comme l'indique Cameroon Tribune.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.