Congo-Brazzaville: Théâtre - "Au cœur des hommes", un hommage à Pierre Savorgnan de Brazza

La pièce, présentée sur les planches la semaine dernière, à l'Institut français du Congo (IFC) de Brazzaville, retrace l'histoire de l'explorateur franco-italien.

La représentation théâtrale a eu lieu en présence de la directrice déléguée de l'IFC, Marie Audigier, et de la directrice générale du Mémorial Pierre-Savorgnan-de-Brazza, Bélinda Ayessa. Inspirée en partie du livre "Le Rapport Brazza" de l'historienne française, Catherine Coquery-Vidrovitch, la représentation de la pièce "Au cœur des hommes" par la troupe Les Masquards a été un véritable moment de vives émotions. En effet, à travers des scènes tantôt comiques, tantôt tragiques, les enseignants du lycée français Saint Exupéry ont retracé le combat de l'explorateur Pierre Savorgnan de Brazza pour la liberté des Africains soumis à l'esclavage.

Les dramaturges congolais à l'instar de Clovis, et français, tous vêtus en blanc, ont vanté les bienfaits de l'explorateur franco-congolais, un homme attaché à l'Afrique, d'après John Ottavi, auteur et metteur en scène de cette pièce de théâtre.

En effet, pour les historiens et même pour le metteur en scène de cette pièce, Pierre Savorgnan de Brazza a été quasiment le seul à être à contre-courant de son temps, parce qu'il n'a cessé d'être un vrai amoureux de l'Afrique, prêt à y mourir pour le continent qu'il a tant aimé. C'est, d'ailleurs, ce qui est arrivé.

Ebloui par la représentation de la troupe Les Masquards, le public n'a pas manqué de scander le nom de Pierre Savorgnan de Brazza. « C'était vraiment superbe et formidable », a déclaré un jeune spectateur.

Même réaction pour Stefano Poggi, premier consul à l'ambassade d'Italie au Congo. « C'était vraiment excellent, on s'est souvenu de ce grand homme qui était Pierre Savorgnan de Brazza, qui nous a laissé un héritage très important en termes d'humanitaire », a-t-il renchéri.

Pour sa part, la directrice générale du Mémorial Pierre-Savorgnan-de-Brazza s'est estimée heureuse que la mémoire de ce grand homme soit toujours gardée vivace. « Tout cela fait partie de notre histoire et c'est notre patrimoine. Il faut parler de cela, il faut que les gens prennent de la hauteur et aillent à l'essentiel ; l'essentiel c'était la rencontre des hommes, la rencontre des cultures que Savorgnan de Brazza a toujours prêchée. Je suis aujourd'hui heureuse que l'on puisse continuer à parler de lui », a déclaré Belinda Ayessa.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.