25 Juin 2019

Congo-Kinshasa: La Police MONUSCO forme 200 PNC aux techniques d'enquête sur les violences sexuelles

communiqué de presse

UNPOL Mbaye Sady Diop et Tsahirou Mahamidou

La Police MONUSCO (UNPOL) organise depuis ce lundi 24 Juin 2019, dans l'Est de la RDC, plusieurs formations sur les normes de base relatives aux meilleures pratiques en matière d'enquêtes sur les violences sexuelles, en faveur de la Police nationale congolaise (PNC),

Les cérémonies de lancement de ces formations se sont simultanément déroulées à Goma, Beni et Butembo, dans la province du Nord-Kivu, Bunia, en Ituri, Kalemie, dans le Tanganyika, Bukavu et Uvira, au Sud-Kivu, et Kananga, dans le Kasai-Central.

La formation se déroulera sur trois jours au profit de près de deux cents (200) éléments de la Police Nationale congolaise (PNC) et cinq (05) inspecteurs de l'auditorat militaire.

Dans les diverses localités, les représentants du Chef de la Composante Police, le Général Awale Abdounasir, ont transmis ses sincères remerciements aux invités et aux participants à cette formation.

Selon eux, la Police MONUSCO a été guidée dans le choix de ce thème et s'est focalisée à l'Est de la République Démocratique du Congo du fait des nombreux cas de violences sexuelles avec les conflits armés dans cette partie du pays.

UNPOL espère qu'une telle formation permette à la Police Nationale Congolaise de bien mener les investigations en matière de violence sexuelle conformément aux lois de la RDC et des traités internationaux ratifiés.

Durant ces trois jours, les experts de la Police des Nations Unies vont partager avec les participants les principes fondamentaux d'enquêtes sur les violences sexuelles, se fondant sur les meilleures pratiques existantes dans ce domaine.

Ils rappelleront aux participants que les violences sexuelles peuvent donner naissance à des crimes de guerre ou des crimes contre l'humanité et qu'il revient aux agents en charge des enquêteurs de pouvoir ressortir correctement la qualification des infractions.

Dans toutes les localités, les autorités de la PNC ont, à l'unanimité, remercié la MONUSCO à travers sa composante Police, pour les efforts qu'elle ne cesse de mener pour relever le niveau professionnel et la capacité opérationnelle de la PNC.

Tout en saluant la pertinence du thème et du choix des lieux de la formation, ils ont émis le souhait de voir cette collaboration perdurer.

S'adressant aux participants, les représentants de la Police MONUSCO et les autorités de la PNC ont, en chœur, invité les participants à l'assiduité et à porter beaucoup d'intérêt à cette formation, pour assimiler toutes les connaissances qui leur seront dispensées, afin de devenir des enquêteurs chevronnés en matière de violence sexuelle, capable d'assister moralement et professionnellement les victimes.

Congo-Kinshasa

L'Union africaine déconseille les restrictions de voyage Ebola

Malgré le risque de propagation dans la région, il ne faut pas imposer des restrictions de voyage aux… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Monusco

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.