25 Juin 2019

Congo-Kinshasa/Egypte: CAN Egypte 2019 - Les Léopards expriment leur détermination contre les Pharaons

La République démocratique du Congo (RDC) n'a pas droit à la défaite face au pays hôte, en deuxième journée du groupe A du tournoi, synonyme d'élimination au premier tour.

Au lendemain de la désillusion des Congolais face aux Ougandais par zéro but à deux, trois joueurs n'ont pas pris part, le 23 juin au stade Arabe Contractor du Caire, à la séance de décrassage supervisée par le sélectionneur Florent Ibenge. Il s'agit de Youssouf Mulumbu qui n'était pas sur la feuille du match de la première journée, de l'attaquant Cédric Bakambu et du défenseur Marcel Tisserand. Ils auraient des ennuis de santé, a-t-on laissé entendre. Mais le 24 juin, tous les vingt-trois joueurs étaient présents à la séance d'entraînement à huis-clos. Les Léopards vont affronter, ce 26 juin, les Pharaons d'Egypte. Une rencontre couperet qu'il ne faudrait surtout pas perdre pour rester en vie et garder l'espoir d'une qualification. Certains joueurs se sont exprimés par rapport à ce match crucial.

Absent du terrain contre l'Ouganda, Youssouf Mulumbu, dans une vidéo postée sur son compte twitter, a fait un mea culpa le jour du match : « C'est vrai que ça été difficile, on a fauté. Moi et mes frères, on sait qu'aujourd'hui, on a fait une grande erreur. Je sais que c'est humiliant pour les quatre-vingt-dix millions de Congolais, et c'est pour cela que l'on vient vers vous en toute sincérité et la main sur le cœur, pour vous présenter nos excuses. J'espère que c'est une bonne leçon pour nous. On va rectifier cela très vite ». Et en conférence de presse d'avant match, le capitaine des Léopards a laissé entendre : « Nous sommes tous unis pour battre les Pharaons. Nous avons eu réunion avec les joueurs et évalué les erreurs du match antérieur. Nous avons décidé de tout donner pour battre l'Egypte ».

Yannick Bolasie a pour sa part laissé un message assez philosophique sur son compte Facebook. « Tu perds 100 % de l'opportunité que tu laisses passer. Commence à faire ce qui est nécessaire, puis ce qui est possible, et éventuellement, tu te verras en train de faire l'impossible. On est impatient de jouer face à des équipes comme l'Egypte, un pays hôte, dans un stade plein. C'est le genre de rencontre qu'on a envie de jouer ». Laissé sur le banc des remplaçants contre l'Ouganda, Trésor Mputu a déclaré : « Si nous voulons nous faire respecter et montrer aux yeux du monde que nous sommes des footballeurs, soyons des hommes prêts à mouiller le maillot lors des deux dernières rencontres. L'Egypte n'est pas une foudre de guerre. Nous nous battrons jusqu'au bout ».

Cédric Bakambu aussi entend se battre contre l'Egypte, après la déconfiture face à l'Ouganda. « Je suis très déçu de notre prestation. On a match dans quatre jours. Je sais que ce ne sera pas facile, mais on se battra pour ne pas décevoir notre public », s'exprimait-il après la défaite de la première journée. « Ce revers fait partie de la réalité du football. Nous avons perdu mais ce qui est important, c'est ce qui suit. Nous allons analyser tranquillement lors de la séance vidéo de veille du match. Nous sommes obligés de relever le défi mental pour ce deuxième match qui est capital pour notre survie dans ce tournoi. Nous sommes condamnés à prendre trois points. Ce ne sera pas facile, mais nous y croyons. Nous ne pouvons pas nous permettre et accepter de sortir au premier tour. Dieu est capable en tout », a pour sa part déclaré Chancel Mbemba Mangulu.

Congo-Kinshasa

Ebola en RDC - L'OMS déclare l'urgence sanitaire mondiale

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a réuni le mercredi 17 juillet un groupe d'experts chargé… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.