25 Juin 2019

Cote d'Ivoire: Eléphants - Des lacunes à combler

La Côte d'Ivoire a gagné son premier match. Cela est à saluer. Cependant, Tout n'a pas été parfait.

Les Eléphants sont bien entrés dans le tournoi en obtenant une précieuse victoire sur une vaillante équipe des Bafana Bafana. Les joueurs utilisés par le sélectionneur Kamara Ibrahim se sont, dans l'ensemble, bien comportés.

Dans un système de 4-3-3, l'équipe ivoirienne a su contenir les Sud-Africains. Pour faire la différence. Mais, avec un peu plus de concentration, elle aurait inscrit plus d'un but.

En défense, l'on avait des appréhensions avec l'absence de deux titulaires Eric Bailly (le libero de charme) et Ghislain Konan (latéral gauche aux immenses qualités). Mais, Serge Aurier et ses coéquipiers ont pu tirer leur épingle du jeu devant Sylvain Gbohouo resté vigilant.

Les latéraux Serge Aurier et Coulibaly Wonlo ont été prompts dans les interventions et ont créé souvent le surnombre en attaque par des montées rageuses et effectué de bons centres. Surtout en première mi-temps.

Dans l'axe central, Traoré Ismaël et Wilfried Kanon se sont tirés d'affaire, même si le deuxième n'a pas été tellement à son aise, contrairement aux précédentes rencontres.

Dans l'entrejeu, Serey Dié (comme d'habitude) est allé au charbon en empêchant l'adversaire d'asseoir son jeu. Franck Kessié a essayé tant bien que mal de lui emboîter le pas.

Seul Jean-Michaël Sery n'a pu faire profiter sa belle technique à son attaque. Il a également manqué d'agressivité dans la conquête du ballon. Ce manque de mordant de l'international milieu offensif de Fulham a failli coûter cher à l'équipe.

L'entraîneur Kamara Ibrahim a donc vu juste de le faire remplacer par Wilfried Zaha. Le vrai problème du milieu ivoirien est qu'il lui manque un patron capable de récupérer et d'alimenter avec justesse son attaque. Une attaque qui, il faut le rappeler, a du beau monde et n'a besoin que de balles propres pour faire la décision.

« Il faut donner plus d'allant au milieu de terrain pour mieux aider les attaquants. Cela a fait défaut contre l'Afrique du Sud.

Il a fallu que Max Gradel revienne (comme il l'a fait sur le but de Kodjia) récupérer pour mettre sur orbite l'attaquant de pointe », soutient Lancina Traoré Maxime, ancien ailier gauche de l'Uscb et des Eléphants.

Avant d'ajouter que la Côte d'Ivoire possède en Kodjia, Pépé, Cornet, Zaha, Gradel... des joueurs de grande qualité.

Face à l'Afrique du Sud, les attaquants Kodjia, Pépé et autres étaient obligés de revenir chercher le ballon et repartir. Cela est épuisant.

Bref, l'équipe ivoirienne a de la qualité. Mais il lui faudra un peu plus de justesse, de précision dans la relance pour devenir plus dangereuse.

«Pour le prochain match contre le Maroc, que l'équipe continue de jouer crânement, sans la peur au ventre, tout en restant vigilante en défense et en se montrant plus agressive et appliquée dans l'entrejeu pour permettre à l'attaque de devenir plus efficace », conseille l'ancien international de Bassam.

Cote d'Ivoire

Numérique - Le secteur augure des perspectives de croissance

Le secteur de l'Economie numérique est en plein essor en Côte d'Ivoire. Pour preuve, en Afrique, le pays… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.