25 Juin 2019

Nigeria: La Banque Centrale du Nigéria continuera d'appliquer le régime de taux de change flottant sous-gestion

M. Emefiele a déclaré que la banque soutiendrait des mesures qui augmenteraient et diversifieraient la base d'exportation du Nigéria et aideraient finalement à renforcer les réserves. Il a ajouté que, si la dynamique du commerce mondial continuait d'évoluer dans les économies avancées, le Nigéria demeurait attaché à un régime de libre-échange mutuellement avantageux.

« Nous avons l'intention de mettre en œuvre de manière agressive notre installation de 500 milliards de nairas, destinée à soutenir la croissance de nos exportations non pétrolières, ce qui contribuera à améliorer les recettes d'exportation non pétrolières.

Lancement d'un système de surveillance du commerce

« Nous allons lancer un système de surveillance du commerce en octobre, un système automatisé qui permettra de réduire le délai de traitement des documents d'exportation d'une semaine à une journée », a-t-il déclaré.

Selon lui, cette mesure contribuera à soutenir les efforts de la banque pour améliorer ses exportations de biens et services non pétroliers.

« Nous travaillerons également avec nos homologues du secteur fiscal pour soutenir l'amélioration des flux d'investissement direct étranger dans divers secteurs tels que l'agriculture, la fabrication, les assurances et les infrastructures'´ souligne t-Il.

Lors de son intervention sur la stabilité du système financier, M. Emefiele a déclaré qu'un système financier résilient et stable était impératif pour la poursuite de la croissance de l'économie, compte tenu du rôle d'intermédiation que les institutions financières ont joué pour répondre aux besoins des particuliers et des entreprises.

Selon lui, la banque apex continuera d'améliorer sa surveillance sur place et hors site de toutes les institutions financières.

Il a ajouté que la banque s'appuierait sur l'analyse de données et ses experts internes dans différents secteurs pour améliorer sa capacité à identifier les risques potentiels pour le système financier ainsi que les risques pour les banques individuelles.

«Au cours des cinq prochaines années, nous avons l'intention de poursuivre un programme de recapitalisation du secteur bancaire afin de positionner les banques nigérianes parmi les 500 premières du monde» a affirmé M. Élmefielé.

Nigeria

Automobile - Le constructeur français Renault mise sur le Nigeria

L'entreprise vient de s'associer avec Coscharis Group pour produire des véhicules de la marque française… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Confidentiel Afrique

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.