26 Juin 2019

Afrique: Message du Secrétaire-Général des Nations Unies à l'occasion de la journée Internationale contre l'abus et le trafic de drogues

Photo: Daily News
Drugs.
document

Le problème mondial de la drogue est l’un des défis les plus graves auxquels nous faisons face. Il a de vastes répercussions sur la santé et le bien-être des personnes, des familles et des collectivités, ainsi que sur la sécurité et le développement durable des nations.

Il est donc indispensable de prévenir et de traiter le problème de la drogue dans toute sa complexité afin d’honorer l’engagement fondamental pris au niveau mondial et inscrit dans les objectifs de développement durable : ne laisser personne de côté.

Les pays ont beau avoir des priorités différentes, la communauté internationale poursuit un objectif commun, à savoir protéger la sécurité et le bien-être de chacun, tout en œuvrant pour le progrès et la dignité de tous. Je me félicite du thème de cette Journée internationale contre l’abus et le trafic de drogues – « la santé pour la justice, la justice pour la santé », qui met en avant l’importance d’une démarche d’ensemble, englobant la santé, les droits de la personne, la justice pénale et les services sociaux.

Cette riposte globale a guidé la politique de lutte contre la drogue lancée par mon gouvernement lorsque j’étais Premier Ministre du Portugal il y a 20 ans.

Cette année à la Commission des stupéfiants, les États Membres se sont engagés à collaborer pour mener une lutte contre la drogue qui soit fondée sur les droits et la santé afin que chacun puisse vivre en bonne santé, dans la dignité et la paix et dans la sécurité et la prospérité.

J’engage tous les gouvernements à se montrer à la hauteur de cet engagement. Il s’agit de sévir contre le trafic de drogues et contre ceux qui exploitent la misère humaine, au moyen notamment du renforcement de la coopération internationale et de l’échange de renseignements dans toute la filière d’approvisionnement en drogues. Il s’agit également d’offrir, sans stigmatisation ou discrimination, des services de prévention, de traitement et de réadaptation axés sur les droits de la personne et tenant compte du genre et de l’âge. Il s’agit aussi d’adopter des méthodes de répression qui protègent les personnes contre la violence et l’exploitation criminelle.

Les familles, les écoles et les collectivités jouent un rôle déterminant, en particulier pour ce qui est de soutenir les jeunes souffrant de l’abus de drogue et risquant d’en subir les conséquences terribles à long terme. Agissons ensemble avec les jeunes et pour les jeunes afin de lutter contre la toxicomanie et de les aider à vivre une vie plus saine et à faire les bons choix avec force et résilience.

En cette Journée internationale, manifestons ensemble notre volonté de tenir notre promesse d’assurer la santé et la justice pour tous.

***

En savoir plus

Toxicomanie - plaidoyer pour une révision de la stratégie de lutte contre les drogues

La stratégie nationale de lutte contre les drogues doit être revue, a préconisé, mardi… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.