Cote d'Ivoire: Banque mondiale - Amadou Gon Coulibaly annonce des décaissements de 1. 315 milliards de FCFA, en hausse de 400%

« Amélioration de la performance des projets à travers une bonne préparation à une utilisation efficiente du système-pays ». Ce thème était au centre de la 7ème revue annuelle de la performance du portefeuille des projets financés ou co-financés par la Banque mondiale, le lundi 24 juin 2019 à la primature.

Présent à l'ouverture de cette revue annuelle, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly s'est réjoui du niveau d'engagement financier de la Banque mondiale en Côte d'Ivoire : «Le volume des interventions de la Banque mondiale en Côte d'Ivoire est passé de 600 millions de dollars US (300 milliards de FCFA) en 2015 à près de 2,4 milliards US de dollars (1. 200 milliards de FCFA) en juin 2019, soit une hausse d'environ 400%.

L'analyse, de façon globale, la performance de la mise en œuvre des projets de la Banque mondiale en Côte d'Ivoire est satisfaisante sur la période de 2015 à 2019.

Toutefois, l'observation de l'indicateur clé de performance dans la mise en œuvre des projets financés par la Banque mondiale et le taux de décaissement montrent que nous devons rester vigilants pour maintenir notre dynamique de performance » .

Le directeur des opérations de la Banque mondiale, Pierre Laporte a noté une bonne progression du niveau des montants décaissés par an en faveur de la Côte d'Ivoire .

Il a relevé cependant des défis à surmonter, entre autres, le rajeunissement du portefeuille des projets, l'engagement des acteurs de la chaine des dépenses et la qualité de la préparation des projets : « Il est à noter une bonne progression au niveau des montants décaissés par an.

Nous sommes à ce jour à 293 millions de dollars décaissés (146, 5 milliards de FCFA) contre 235, 4 millions de dollars (117, 7 milliards de FCFA) en 2018. Même si contrairement à l'année dernière, le taux de décaissement est monté à 15. 4%.

C'est le lieu pour moi de souligner les efforts consentis par l'État ivoirien, à travers le Premier Ministre, le ministre de l'Economie et des Finances et le ministre en charge du Budget dans l'accompagnement de ces projets.

La Banque mondiale finance 28 projets contre 21 en 2018, pour un engagement total de 2, 63 milliards de dollars (1. 315 milliards de FCFA).

Ces projets concernent les domaines de l'énergie, des infrastructures, du Transport, de l'Agro-industrie, de l'éducation, de la transformation des matières première agricoles.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.