26 Juin 2019

Maroc: Régionalisation avancée et mise en œuvre d'une stratégie visant la préservation de l'identité des MRE

Le chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani, a affirmé, lundi à Rabat, que l'Exécutif est déterminé à mettre en œuvre la Charte de déconcentration administrative en vue d'accompagner le chantier de la régionalisation avancée, en tant que choix irrévocable et un cadre permettant de réaliser les objectifs du développement socioéconomique global et durable.

Répondant à une question centrale sur "La déconcentration administrative et la gouvernance territoriale", posée lors de la séance mensuelle consacrée à la politique générale à la Chambre des représentants, M. El Otmani a appelé les différents départements ministériels à prendre une série de mesures visant à intégrer les dispositions liées à la déconcentration administrative dans leurs budgets et à renforcer la coordination entre les services centraux et territoriaux en la matière.

Pour l'Exécutif, la déconcentration administrative est perçue comme globale et intégrée, a-t-il indiqué, relevant que le but n'est pas seulement de transférer certaines compétences et attributions relevant du pouvoir central vers les services déconcentrés, mais d'effectuer une transformation au niveau de la structure du système administratif marocain, en conférant à ces services des prérogatives dans le domaine de la gestion financière.

L'objectif est, aussi, de promouvoir l'investissement, d'élaborer et de mettre en œuvre des programmes sectoriels et de gérer les ressources humaines en vue de rompre définitivement avec le régime de la concentration et de la prise de décision au niveau central, a précisé le chef du gouvernement, notant que ces administrations verront leur action se limiter aux fonctions stratégiques qui consistent à élaborer la vision des politiques publiques, dont la mise en place au niveau territorial se fera à travers les services décentralisés.

Il a, également, indiqué que le gouvernement a adopté le décret n° 2.19.40 fixant le modèle du schéma directeur de la déconcentration administrative, inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la Charte nationale de la déconcentration administrative, faisant observer que l'application de cette Charte se fait progressivement, conformément à une feuille de route mise en place à cet effet, dans un délai ne dépassant pas trois ans (2020-2022).

Par ailleurs, le gouvernement veille à la mise en œuvre d'une stratégie visant la préservation de l'identité des Marocains du monde et la protection de leurs droits, ainsi que la consolidation de leur contribution dans le développement de leur pays, a indiqué le chef du gouvernement.

En réponse à une question centrale autour de "La politique gouvernementale pour promouvoir la condition des Marocains du monde", posée dans le cadre de la séance mensuelle relative à la politique générale à la Chambre des représentants, M. El Otmani a souligné que l'intérêt que porte le gouvernement à cette question est axé sur la préservation de l'identité nationale des Marocains du monde et la protection de leur droit et leur intérêt dans leur pays d'accueil, outre la conservation des liens avec leur pays d'origine, ajoutant que cette stratégie nationale a été élaborée conformément à leurs aspirations et attentes, tout en prenant en considération les transformations socioéconomiques et politiques des pays d'accueil.

Le gouvernement tend, dans le cadre de cette stratégie, à mettre en œuvre une série de programmes, d'initiatives et de mesures relatives essentiellement à la promotion de l'aspect éducatif, tout en développant des programmes dédiés à l'apprentissage de la langue arabe et de la culture marocaine, notant qu'environ 75.000 élèves d'origine marocaine et résidant à l'étranger bénéficient, chaque année, du programme d'enseignement de la langue arabe et de l'apprentissage de la culture marocaine, supervisé par 524 enseignants, cinq inspecteurs et un coordinateur éducatif.

Les programmes et initiatives menés par le gouvernement concernent, également, l'amélioration des services juridiques et administratifs offerts aux Marocains résidant à l'étranger (MRE) et la protection de leurs droits légitimes, en écoutant leurs doléances afin de les guider et les orienter et en les sensibilisant quant aux procédures juridiques et administratives en vigueur, a-t-il ajouté.

Maroc

Le Polisario épinglé par Human Right Watch

L'ONG réclame des preuves tangibles de l'implication de trois mis en cause ou leur relaxe Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.