25 Juin 2019

Algérie: 41e session de la FAO - Investir dans l'agriculture durable et résiliente

Alger — Le ministre de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Chérif Omari, a appelé lors de la 41e session de la conférence de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) à Rome (Italie), à l'investissement dans la l'agriculture durable et résiliente, a indiqué mardi un communiqué du ministère de l'Agriculture.

L'agriculture étant désormais un créneau d'investissement fructueux à même d'ouvrir de larges perspectives pour la promotion de nos communautés rurales et l'amélioration des conditions de vies, il est important d'investir dans l'agriculture durable et résiliente, a déclaré M. Omari lundi lors des travaux de la 41è session de la conférence du FAO, qui s'étale du 22 au 26 juin en cours à Rome (Italie).

Se félicitant de "la véritable mobilisation" qu'a connu dernièrement l'Algérie en matière de développement durable, notamment à travers la stratégie de développement rural et agricole, initiée par l'Etat, et qui a permis "l'augmentation de la production nationale, l'amélioration des

conditions de vie des populations rurales et la préservation des écosystèmes", il mis en avant les changements "positifs" enregistrés dans ce sens.

Le ministre a cité, à ce propos, la réalisation d'infrastructures à travers l'ouverture de voies, l'alimentation en eau potable, en gaz naturel, en électricité et en fibre optique sur plusieurs milliers de kilomètres et la construction d'écoles, de centres sanitaires, ainsi que les subventions pour la construction de logements ruraux et la lutte contre le chômage à travers la création de plus de 12.000 projets de proximité pour le développement rural.

Omari a expliqué, en outre, que l'approche adoptée par l'Algérie était basée sur la libération de l'initiative, la mutualisation des moyens disponibles et la conjugaison des efforts afin d'ériger l'Agriculture, le développement rural et de la pêche en secteur stratégique et structurant de l'économie nationale et de consacrer son rôle pivot dans la réalisation de la sécurité alimentaire, "fondement de la souveraineté nationale".

Il a mis en avant, dans ce sillage, l'importance de la solidarité de la communauté internationale avec les pays les plus exposés au risque et les sociétés les plus vulnérables en termes de savoir et de compétences scientifiques et techniques en matière d'agriculture et de pêche, et de changements climatiques.

A cet effet, le ministre a évoqué le soutien technique et scientifique que peuvent apporter les agences onusiennes, et à leur tête la FAO pour la sédentarisation et la prospérité dans les zones rurales.

guerres, a-t-il dit à la fin, ajoutant que ces crises aggravent, à leur tour, le fléau de l'immigration, qui est un obstacle majeur au développement durable.

Algérie

«Justice pour Mamoudou Barry» - Chagrin et colère en Guinée

Tristesse et colère en Guinée depuis dimanche et la nouvelle de la mort brutale de l'universitaire… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.