26 Juin 2019

Afrique de l'Ouest: La chasse aux blanchisseurs est ouverte

Le Groupe Intergouvernemental d'Action contre le Blanchiment d'Argent en Afrique de l'Ouest (GIABA) organise depuis mercredi à Lomé un Forum sur le renforcement de la gouvernance d'entreprise et la promotion des investissements financiers en Afrique de l'Ouest à travers la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.

Le GIABA est responsable de la prévention et du contrôle du blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme en Afrique de l´Ouest.

C'est le Premier ministre, Komi Selom Klassoun, qui a ouvert les travaux.

'On ne peut plus dissocier la sécurité, l'économie et le développement. Il faut prendre des actions fortes pour lutter contre le terrorisme et pour assécher les réseaux de financement', a-t-il déclaré.

Le GIABA est confronté à plusieurs défis dans ce combat, a souligné le chef du gouvernement. Notamment l'absence de mise en œuvre efficace des différents mécanismes par les acteurs nationaux.

La lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme est un facteur clé de la bonne gouvernance, a rappelé M. Klassou.

Le Togo s'est doté d'une cellule nationale de traitement des informations financières (CENTIF) et a mis en œuvre la loi commune aux pays de l'UEMOA. Les banques sont beaucoup plus attentives à la nature des dépôts et des transactions.

Mais le travail est loin d'être terminé. Les acteurs du blanchiment et les filières terroristes ont toujours un coup d'avance.

Togo

Le beau-frère de Faure Gnassingbé, Marcel De Souza est mort

« Quand il pleut à Cotonou, Lomé est mouillée », ainsi pourrait-on paraphraser… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Togonews

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.