26 Juin 2019

Sénégal: Sédhiou - Lutte contre la migration irrégulière dans les écoles

Le Centre académique d'orientation scolaire et professionnelle (CAOSP) a entamé une campagne de sensibilisation dans les établissements scolaires de la région de Sédhiou. Avec l'accompagnement de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), les responsables tiennent à faire entendre raison à ces jeunes écoliers tentés par le mirage de l'Eldorado européen.

L'enjeu est de faire savoir qu'il existe des opportunités d'étude, de formation et de réussite aussi longtemps que l'on y croirait, ont-ils fait savoir aux familles d'acteurs du système, parents et élèves en particulier.

Les vagues déferlantes de migrants irréguliers sont sans répit et plusieurs points de départs sont identifiés dans la région de Sédhiou.

Parmi ces candidats à l'aventure, figurent des élèves. Suffisant pour l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) d'orienter ses actions dans cette partie de la moyenne Casamance au travers du Centre académique d'orientation scolaire et professionnelle (CAOSP).

Cette semaine, c'est le collège de Francounda Boudié qui a abrité un mini-forum de sensibilisation. « Ces jeunes élèves que nous avons quittent leur foyer pour l'étranger sans aucun document valable alors que ceux-là qui reçoivent des émigrés ont besoin de compétences.

Et aujourd'hui ce mini forum tente de les rassurer qu'il existe des opportunités ici et donc ils peuvent valablement réussir chez eux. Il suffit juste d'y croire » a déclaré Djibril Ndiaye, le principal du collège d'enseignement moyen de Francounda Boudié.

« Partir et aller loin des siens par tous les moyens informels et sans qualification aucune, aventure ne saurait être plus périlleuse », selon toujours le principal du CEM de Francounda Boudié Djibril Ndiaye qui s'émeut sur le sort d'un de ses élève.

« Quand je suis arrivé dans ce CEM de Francounda, notre premier président du gouvernement scolaire a tenté l'émigration irrégulière alors qu'il était très brillant à l'école. Hélas ! Il a échoué son aventure car il a été capturé par des gardes-côtes qui ont exigé des rançons et ses parents étaient obligés de lui envoyer de l'argent.

Il est rentré bredouille sans son épargne de départ, sans voir les côtes européennes et encore moins fouler le sol européen. Le garçon a pris de l'âge, n'a plus goût aux études et est devenu un conducteur de moto taxi jakarta et sans aucune qualification professionnelle » témoigne-t-il.

Le directeur du CAOSP de Sédhiou Ousmane Cissé invite les élèves à étudier, à se former et à réussir chez eux : « par ce forum, nous avons voulu sensibiliser les élèves et les parents sur les risques de la migration irrégulière.

Leur faire comprendre que ces brillants élèves peuvent bien se faire chez eux de par les études, la formation professionnelle dans de multiples filières et donc de réussir facilement dans leur propre foyer.

Et s'ils vont en Europe, ce sera pour des vacances ou des missions bien formelles ». « D'autres fora seront organisés dans des établissements scolaires toujours en partenariat avec l'Organisation internationale pour les migrations avant que l'option de sensibilisation ne soit portée à l'échelle de la région », a indiqué Ousmane Cissé, le directeur du CAOSP qui annonce l'étape du lycée Ibou Diallo de Sédhiou pour ce mercredi matin.

Sénégal

CAN 2019 / Algérie - Plusieurs morts après la qualification des Fennecs pour la finale !

La qualification des Fennecs dimanche pour la finale de la CAN 2019 a fait plusieurs victimes en Algérie. On… Plus »

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.