Mali: Réforme du secteur bâtiment - Lancement d'un système de gestion informatisée du permis de construire

C'est la ministre de la Promotion de l'Investissement privé, des Petites et Moyennes Entreprises et de l'Entreprenariat national, Mme Safia Boly, qui a procédé au lancement de la phase pilote du système de gestion informatisé de gestion des permis de construire.

La cérémonie s'est déroulée ce lundi 24 juin 2019 à la mairie de la commune IV de Bamako, en présence du ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et du Logement Social, Hama Ould Sidi Mohamed Arbi et de Jo Scheurer, représentent du PNUD au Mali, partenaire technique et financier.

Selon les initiateurs du projet, la gestion électronique des demandes du permis de construire apportera, d'une part, un gain de temps et réduira davantage les coûts pour les entreprises de construction.

Elle mettra, d'autre part, en réseau de tous les services et organismes impliqués dans l'instruction des dossiers de demandes du permis de construire, ce qui permettra de suivre les dossiers dans le circuit d'instruction en temps réel avec un système d'alerte relatif au respect des délais.

Le nouveau système permettra aussi de numériser les archives du permis de construire existant; de disposer en temps réel d'informations sur tout dossier de demande de permis de construire déjà traité et archivé; d'éviter les délivrances multiples injustifiées de permis de construire pour la même parcelle.

Autres avantages : le système va éviter les saisies multiples des informations sur les demandeurs lorsque ces derniers effectuent plusieurs demandes; de produire des statistiques périodiques et enfin d'aider au respect des délais d'instruction en usant de tous les moyens informatiques possibles.

Le système informatisé de gestion du permis de construire s'inscrit dans le cadre des réformes engagées par le gouvernement en vue d'améliorer les procédures administratives en matière d'investissement en d'autre mot le climat des affaires au Mali.

Il est le fruit d'un partenariat entre l'administration publique et les usagers du public, financé par le PNUD, le SIGPC va permettre une gestion électronique sécurisée des demandes de permis de construire, une solution qui sans doute va réduire les coûts pour les entreprises de construction et leur faire gagner du temps, a souligné la ministre Safia Boly.

Le lancement du projet pilote en Commune IV marque le début du déploiement du système informatisé dans un premier temps dans toutes les communes de la ville de Bamako, ensuite sur l'ensemble du territoire national.

« Dans un contexte économique marqué par des risques de litiges dans le domaine du foncier et de la construction, il est d'une grande nécessité et un défi pour notre pays de maintenir l'équilibre quand il s'agit de la facilitation des procédures de construction», a affirmé madame le Ministre Safia Boly.

Par ailleurs, Madame Safia Boly a félicité l'ensemble des ministères, les mairies, les directions techniques, le comité technique restreint, en charge de la délivrance du permis de construire pour les efforts constants déployés en vue de la mise en œuvre effective de cette réforme importante pour l'environnement des affaires.

Enfin, elle a remercié les partenaires techniques et financiers, particulièrement le PNUD pour son appui technique et financier.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Economie, Affaires et Finance

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.