Cameroun: Machines agricoles - Bientôt une usine d'assemblage à Yaoundé

Le projet de l'entreprise chinoise Cic Taihua a été présenté aux agriculteurs jeudi dernier à la Chambre d'agriculture.

C'est un soutien de plus pour la modernisation de l'agriculture au Cameroun. L'entreprise chinoise Cic Taihua projette d'installer à Yaoundé, une usine de montage de machines agricoles. Elle l'a annoncé jeudi dernier au cours d'une rencontre avec les organisations paysannes et patronales à la Chambre d'agriculture, des pêches, de l'élevage et des forêts (Capef) de Yaoundé. Pour assurer la réussite du projet, Cic Taihua a voulu recenser les besoins spécifiques des agriculteurs locaux.

La spécificité de cette entreprise, a relevé Koue Moussa, président par intérim de la Capef, réside dans son adaptabilité aux besoins de tous les types d'exploitation. « Il n'est pas question de fabriquer des engins lourds pour des producteurs qui sont pour la plupart de petits exploitants. Les machines devront être compatibles avec les moyens et les besoins des agriculteurs », a-t-il expliqué.

Les machines seront octroyées aux agriculteurs sous forme de crédit. Un risque qu'accepte de courir l'entreprise chinoise. « Les gains issus de l'exploitation des machines serviront à payer les créances », assure Tony Liu, directeur général adjoint de Cic Taihua, chef de la délégation chinoise. Le volet transfert de technologies est aussi prévu.

L'entreprise contribuera à la formation d'ingénieurs camerounais, assure le directeur adjoint de Taihua. Au cours de cet échange, les agriculteurs ont décrit le type d'appareils qu'ils souhaitent acquérir. Notamment des moissonneuses, des laboureuses et des tracteurs. Pour faciliter la relation d'affaires avec l'entreprise, Alfred Dong à Bara, directeur du Réseau des entreprises innovantes pour l'industrialisation complète du Cameroun (Reicom) a suggéré aux agriculteurs des commandes groupées dans les négociations avec l'entreprise.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.