26 Juin 2019

Cameroun: Ce que je pense des "Lions" Indomptables du Cameroun

Quand les innocents sont sacrifiés, les Peuples distraits sont écrasés: ce que je pense des "Lions" Indomptables...

En ma qualité d'intellectuel citoyen, je condamne la dérive dictatoriale au Cameroun. IL est inadmissible que des grands sportifs camerounais, bénéficiant d'une popularité peut-être encore plus importante que moi au Cameroun, se taisent quand nos prisons sont pleines de citoyens de valeur, quand les massacres d'innocents se poursuivent, quand la dictature de Biya fait rage. Certains se sont même permis de soutenir publiquement le dictateur, en se servant de leur notoriété footballistique. Le comble ! Et dire que ces individus muets comme des carpes, quand il faut plaider les causes justes seraient heureux que le Peuple qu'ils méprisent les applaudisse!

Le football et la politique ne sont certes pas à confondre, mais quand la violence d'Etat est autant massive que monstrueuse, des footballeurs professionnels qui ne manifestent aucune compassion publique pour leur peuple ne méritent en rien notre soutien.

Si elle est consciente du drame national, L'Equipe Nationale du Cameroun doit marquer sa solidarité envers les victimes du régime Biya, et envers toutes les souffrances de ce peuple, ou alors, pour ma part, je l'ignorerai royalement. Oui, il est temps que ces footballeurs professionnels mûrissent et assument leur liberté, à la manière des mémorables Corinthians de Sao Paulo du Brésil, qui contribuèrent positivement à l'avènement de la démocratie dans leur pays.

J'aime le football, j'aime le Cameroun, j'aime la Côte d'Ivoire et j'aime l'Afrique. Mais j'aime encore plus et mieux que tout autre chose, la Vérité, la Liberté, la Justice et la Fraternité humaines. Quand ces valeurs sont piétinées, je me prive volontiers de toutes mes allégeances inférieures.

Cameroun

Route Mora-Dabanga-Kousseri - La deuxième phase des travaux lancée

Cette étape lancée samedi dernier à Mora concerne la réalisation physique du projet que va… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.