Cameroun: Fête de la musique - Yaoundé dans le rythme

Le Centre culturel camerounais a accueilli une des nombreuses soirées chaudes de la capitale le 22 juin dernier.

Un véritable brassage musical et culturel. Le Centre culturel camerounais à Yaoundé a permis le voyage pendant un peu plus de deux heures, le 22 juin dernier, lendemain de la date officielle dédiée à la célébration internationale de la fête de la musique. Issus de plusieurs régions du pays, ils ont réjoui le public venu assister à ce concert organisé par le ministère des Arts et de la Culture (Minac). Sur la scène, des instrumentistes et des voix. Atebass, Ngoye Jeca, Valdez Mbang, Takam II, Atebazor, John Duchant, sans oublier l'orchestre national, sont montés au créneau. Aucune minute n'offre du répit aux spectateurs. Cris, youyous et applaudissements, témoignent d'un fait : tout le monde passe un bon moment.

La première partie de la soirée qui concernait la clôture de la session de renforcement des capacités techniques de l'orchestre national a apporté son lot d'émotions. En remettant les attestations aux musiciens de l'orchestre national, principaux bénéficiaires de la formation, le Minac, Bidoung Mkpatt, a formulé le voeu de voir ces travaux porter de bons fruits et injecter « une plus-value qui permet aux acteurs de s'approprier les nouvelles techniques et d'en faire bon usage. » Un message qui n'est pas tombé dans les oreilles des sourds. Le directeur de l'ensemble national Joseph Eloundou Atangana a rappelé que « cette formation s'inscrivait dans la logique de la mise à niveau des acteurs de la scène musicale et participera sans doute à une amélioration des compétences ». Hormis ce spectacle du CCC, une série de spectacles s'est déroulée dans la capitale, avec notamment un concert géant au Boulevard du 20 mai qui a réuni des têtes d'affiche comme Etienne Mbappe et Ben Decca.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.