Sénégal: Le pays prêt à initier une démarche africaine pour l'allégement de la dette vis-à-vis de la Chine

Le Sénégal est prêt à initier une démarche africaine commune afin d'alléger l'endettement de nos pays, par des innovations dans la mobilisation des ressources et l'exploration de nouvelles sources de financement.

Le ministre des affaires étrangères et des Sénégalais de l'Extérieur Amadou Ba l'a fait savoir lors d'une visite de travail qu'il vient d'effectuer à Beijing, en Chine.

C'était dans le cadre de la Rencontre des Coordonnateurs de la Mise en œuvre des actions de suivi des Conclusions issues du Sommet de Beijing du Forum de la Coopération sino-africaine (Focac) qui s'est tenue du 23 au 25 Juin à Beijing.

M. Amadou Ba donnait des assurances à son homologue chinois qui dénonçait le mauvais procès, fait à son pays depuis quelque temps par certains pays développés, au sujet de la dette des pays africains, « alors que son pays est un partenaire de développement dans le financement de projets viables en Afrique ».

C'est ainsi que l'ex argentier de l'Etat a donné l'exemple des projets financés par la Chine au Sénégal, notamment l'Autoroute Ila Touba, le pont de Foundiougne et les forages pour indiquer que ce sont des investissements de rattrapage qui peuvent générer des revenus visant à assurer le remboursement de la dette.

Toutefois, lit-on dans le communiqué qui donne l'information, le Sénégal a pris l'option dans la seconde phase de son Programme d'actions Prioritaires (PAP II) de prioriser les projets d'investissements sous la forme de Partenariat Public Privé (PPP) ou de BOT (Build Operate and Transfer).

M. Ba a porté à la connaissance de son homologue que l'endettement de certains pays africains n'est pas lié à la Chine.

Convaincu des gages donnés par M. Ba, le ministre chinois, M. Wang YI a indiqué que son pays va soutenir les projets PPP et BOT et inciter les entreprises chinoises à davantage investir au Sénégal et en Afrique.

Par la même occasion, la même source renseigne que Amadou Ba a profité de l'opportunité pour plaider pour l'amélioration des capacités africaines en matière d'élaboration et de présentation de projets structurants.

Ce postulat découle du volet coopération bilatérale de leur discussion lors du Forum sur la coopération sino-africaine ainsi que des questions multilatérales.

Le communiqué rapporte que dans son discours, M. Wang Yi a exprimé la volonté de son pays à renforcer la coopération économique, commerciale et financière avec le Sénégal, surtout dans le cadre de la co-présidence du FOCAC.

Ainsi, parti représenté le Président de la République Macky Sall à Beijing, M. Ba, a partagé sur les axes de la coprésidence sénégalaise et lui a assuré la disponibilité du Sénégal à collaborer étroitement avec la Chine pour la consolidation des acquis, le maintien du caractère inclusif et pragmatique du mécanisme et le renforcement de la confiance entre les parties africaine et chinoise.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.