Congo-Kinshasa: Plus ou moins deux milliards de dollars pour assainir la ville

Le gouverneur Gentiny Ngobila a présenté, le 25 juin devant les députés provinciaux, son programme quinquennal 2019-2023 dénommé "Kinshasa bopeto » qui repose sur cinq piliers, entre autres, l'environnement et la sécurité.

Un programme ambitieux que celui présenté par le nouveau gestionnaire de la ville province de Kinshasa, dont le gouvernement de neuf membres a été investi le même jour. Il y transparaît clairement que la ville est butée à d'innombrables problèmes qui requièrent une attention soutenue.

L'initiateur de « Kin bopeto » espère redorer le blason terni de la capitale congolaise en s'attaquant à l'insalubrité qui paraît être sa seconde nature. Il pense changer la physionomie de Kinshasa durant son quinquennat 2019-2023, à travers notamment la création prochaine d'une police provinciale environnementale. Il s'agit là d'un concept réchauffé, puisque les policiers chargés de veiller à la stricte propreté de la ville ont existé par le passé.

Le service est donc redynamisé par le successeur d'André Kimbuta qui, à tout prendre, est déterminé à faire de Kinshasa une ville attrayante et dégageant un dynamisme digne des grandes métropoles. « Mon gouvernement s'engage à mettre en place un plan opérationnel d'assainissement et ce, en partenariat gagnant-gagnant, tant avec le secteur public que le secteur privé. Dans le même ordre d'idées, il projette de créer une police provinciale environnementale. Pour ce faire, il mettra en œuvre une fiscalité verte, en application du principe pollueur-payeur, pour renforcer les capacités d'intervention du Fonds d'assainissement de Kinshasa, Fonak en sigle », a t-il déclaré.

Mais pour gagner ce pari de la propreté, Gentiny Gonbila sait que cela passera inévitablement par une campagne de sensibilisation à initier en amont, question de préparer les esprits. « Il est difficile de réussir un programme d'assainissement sans la conscientisation de la population. C'est pourquoi mon gouvernement se propose de lancer des campagnes de sensibilisation à l'écocitoyenneté et le changement des mentalités pour éduquer la population en matière d'assainissement, d'hygiène publique et de protection de l'environnement », a-t-il ajouté.

Outre l'aspect environnemental, le programme du nouveau gouverneur de Kinshasa cible également la sécurité, l'entrepreneuriat féminin, la création de l'emploi et la bonne gouvernance. Et pour réussir son plan quinquennal, le premier des Kinois aura plus ou moins besoin de deux milliards de dollars américains. Toutefois, il a été indiqué que le programme d'actions prioritaires de mise en œuvre du plan quinquennal 2019-2023, décliné en projet chiffré et organisé en grands axes, sera présenté lors de l'examen du projet d'édit portant rectification du budget de l'exercice en cours.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.