Cameroun/Guinée Bissau: CAN Egypte 2019 - Entrée réussie pour le Cameroun

Les Lions indomptables ont débuté la défense de leur titre par un succès convaincant, 2-0, contre la Guinée Bissau, le 25 juin à Ismaïlia, malgré une affaire de primes qui les a secoués auparavant.

Le Cameroun est bien entré dans la compétition. Il a même soigné, d'ailleurs, des statistiques qui ne plaidaient plus en sa faveur depuis treize ans. En effet, le pays n'avait plus gagné son premier match de la CAN depuis 2006 quand il avait battu l'Angola 3-1.

Depuis lors, les Lions ont été privés de leur rougissement dès leur premier match. Avant de remporter la CAN 2017, le Cameroun qui menait 1-0 avait été tenu en échec par le Burkina Faso 1-1. Deux ans avant, en Guinée équatoriale, les Lions indomptables avaient courbé l'échine 0-1 devant les Eléphants de la Côte d'Ivoire. Absents des CAN 2013 et 2012, les Lions ont subi le même traitement en 2010, en Angola, lorsqu'ils ont été battus par les Panthères du Gabon 0-1. En 2008 également, ils avaient courbé l'échine 2-4 face à l'Egypte avant de se retrouver en finale qu'ils avaient perdue face à la même sélection.

Les joueurs camerounais ont su mettre leurs problèmes de primes de côté pour répondre à l'appel de la nation sur le terrain. Yaya Banana a inscrit leur premier but à la 66e mn, en reprenant de la tête le corner de Toko Ekambi. Stéphane Bahoken l'a imité à la 69e. L'attaquant camerounais profitait d'un ballon remis involontairement par un joueur bissau-guinéen pour faire le break. Le Cameroun a pris donc la tête du groupe F grace à cette victoire, puisque dans l'autre match, le Ghana a été tenu en échec par le Bénin 2-2.

Les joueurs camerounais, rappelons-le, ont failli boycotter la CAN à cause du non versement de leurs primes de participation. Pour cette raison, ils sont arrivés en Egypte en retard. Le problème était né de la mésentente entre joueurs et dirigeants de la Fédération camerounaise à propos du montant des primes. Une histoire qui ne date pas d'aujourd'hui. Lors de la Coupe du monde 2014, la même question avait soulevé des tensions au sein de l'équipe au point de l'affaiblir.

Par ailleurs, après leur victoire face au Burundi 1-0, les joueurs nigérians avaient imité aussi leurs voisins camerounais. Ils avaient également fait grève la veille de leur deuxième match contre la Guinée, réclamant le versement de leurs primes après la première. Cette grève, a-t-on appris, a été de courte durée puisque l'équipe a fini par s'entraîner et a joué contre la Guinée.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.