Congo-Kinshasa: Coopération - Un haut fonctionnaire de la Banque mondiale ce jeudi à Kinshasa

Le vice-président de l'institution pour l'Afrique, Hafez Ghanem, arrive ce 27 juin pour la deuxième fois en République démocratique du Congo (RDC), où il s'entretiendra avec les autorités politico-économico-financières du pays sur les priorités de développement .

Hafez Ghanem est en quelque sorte le « Monsieur Afrique » de la Banque mondiale (BM). Pour la petite histoire, il effectue, en moins d'une année, sa deuxième visite de travail en RDC après sa nomination à ce poste, le 1er juillet dernier. Une preuve de plus du regain d'intérêt de cette institution financière internationale vis-à-vis de la RDC.

De l'objet de sa visite, l'agenda officiel prévoit des rencontres avec les autorités nationales au plus haut niveau. Il y a bien entendu les discussions avec le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, puis le haut fonctionnaire de la BM rencontrera également le ministre des Finances du gouvernement sortant, Henri Yav Mulang.

Selon les indiscrétions, les discussions avec la présidence de la République et l'exécutif national sortant vont porter essentiellement sur les priorités de développement du pays, dans le cadre du partenariat de longue date qui lie la BM à la RDC. Par ailleurs, il est question aussi d'évoquer les perspectives de préparation d'une nouvelle stratégie de coopération.

Au-delà des officiels, Hafez Ghanem échangera avec certains partenaires au développement ainsi que quelques acteurs de la société civile et du secteur privé. La phase plus pratique de la visite de terrain va permettre d'apprécier les défis relevés par la population au quotidien pour accéder aux services de base dans les différentes communes de Kinshasa.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.