Afrique de l'Ouest: Conseil des ministres de l'Uemoa - Plusieurs recommandations émises

Le Conseil des Ministres de l'Uemoa a tenu sa deuxième session ordinaire de l'année, le 21 juin 2019, dans les locaux de l'Agence principale de la Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) à Cotonou, en République du Bénin. C'était sous la Présidence de Romuald WADAGNI, ministre de l'Economie et des Finances de la République du Bénin, son président en exercice.

Cotonou a abrité ce 21 juin, la deuxième session ordinaire de l'année du Conseil des ministres de l'Uemoa. Elle a été présidée par Romuald Wadagni, ministre de l'Economie et des Finances du Bénin, son président en exercice. Selon le communiqué de presse qui a sanctionné la rencontre, ont également pris part à la rencontre, Abdallah Boureima, président de la Commission de l'UEMOA, Tiémoko Meyliet Koné, Gouverneur de la BCEAO, Christian Adovelande , président de la Banque ouest africaine de développement (Boad) et Mamadou Ndiaye, président du Conseil régional de l'épargne publique et des marchés financiers (Crepmf).

Au terme des échanges, plusieurs conclusions et recommandations ont été approuvées par les ministres.

Au titre de la Commission de l'Uemoa, le Conseil des ministres a examiné le Rapport semestriel d'exécution de la surveillance multilatérale du premier semestre 2019. Il s'est félicité du maintien du rythme de croissance économique dans l'Union avec un taux de 6,6% comme en 2017.

Le Conseil a noté que la persistance de la crise sécuritaire induit une hausse des dépenses y relatives et limite en conséquence, les capacités des Etats membres en matière d'investissement. Face à cette situation, le Conseil a invité les Etats membres à renforcer les mesures visant à accroître le niveau de mobilisation des recettes fiscales, qui doivent constituer la principale source de financement du développement dans les Etats membres.

Il a, par ailleurs, encouragé les Etats membres à recourir aux financements innovants, notamment les PPP tout en veillant à la soutenabilité de la dette publique. En outre, le Conseil a attiré l'attention des Etats membres sur la nécessité de poursuivre les efforts visant l'amélioration de l'efficacité de la dépense publique.

Examinant l'état de la convergence, le Conseil des ministres a constaté qu'aucun Etat membre n'a respecté l'ensemble des critères de convergence de premier rang en 2018 contre trois (3) en 2017.

S'agissant du critère clé relatif au solde budgétaire global, seul un (1) Etat membre a satisfait à la norme.

Aussi, pour s'assurer du respect des conditions de convergence à l'horizon fixé au 31 décembre 2019, le Conseil a exhorté les Etats membres à poursuivre les efforts pour améliorer la gestion des finances publiques et mettre en œuvre des stratégies d'accélération de la croissance économique, tout en mettant l'accent sur les investissements structurants.

Le Conseil a adopté une recommandation relative aux orientations de politiques économiques pour les Etats membres au titre de l'année 2020. La Recommandation vise l'accélération de la diversification des économies des Etats membres de l'Union.

Le Conseil a examiné et adopté le rapport définitif de contrôle des comptes des Organes de l'Uemoa au titre de l'exercice 2017.

A ce titre, il a donné décharge de gestion aux Ordonnateurs principaux du Budget de l'Union et au comptable principal des Organes de l'Union pour l'exercice 2017.

Au titre du Crepmf, le Conseil des Ministres a approuvé les états financiers de l'exercice clos le 31 décembre 2018. Il a procédé à la nomination des nouveaux membres du Conseil Régional pour un mandat de trois (03) ans, avec effet le 1er août 2019.Le Conseil des Ministres a examiné le rapport d'étape du président du Crepmf sur les travaux de révision des concessions de service public accordées aux Structures Centrales du marché financier régional et des cahiers de charges y afférents.

Il a instruit le Conseil régional à l'effet de poursuivre les travaux de révision et à lui soumettre, au plus tard le 30 septembre 2019, les projets de textes formalisant les nouvelles concessions accordées aux Structures Centrales du marché et les cahiers des charges y afférents.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.