Afrique de l'Ouest: Financement de l'Economie - La BCEAO joue sa partition

La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest(BCEAO) est sensible à la problématique de l'accès au financement des PME/ PMI. D'ailleurs, elle a mis en place un dispositif spécifique de financement pour ces dernières.

Selon le Directeur national de la BCEAO les Etats ont largement investi dans ce secteur et dans tous les domaines. Il reste maintenant au secteur privé, selon M. Ahmadou Al Aminou Lo, de prendre le relais.

En effet dans nos pays, le secteur privé est essentiellement constitué des PME/ PMI, constate M. Lo. Mais il se désole que pour l'essentiel, ces PME et PMI sont dans le secteur informel. D'où soutient-il, la pertinence de l'initiative de la BCEAO, qui en 2015, sur proposition de son gouverneur Tiéméko Meyliet Koné, a soumis au Conseil des ministres de l'UEMOA le dispositif de soutien au financement des PME/ PMI, qui l'avait approuvé.

Au demeurant, le Directeur national de la BCEAO Sénégal n'a pas manqué d'exprimer sa ferme conviction qu'il faut que les PME/PMI soient financées. Sinon ajoute-t-il, il sera impossible de maintenir les taux de croissance que l'on connait dans la zone UEMOA.

La banque centrale cherche ainsi, par le biais du financement des PME/PMI, à fédérer les synergies et les énergies autour des acteurs que sont les Etats, le système bancaire et les acteurs économiques engagés dans l'entrepreneuriat. Pour les autorités monétaires de la BCEAO, il est absolument nécessaire de se doter des outils permettant de réduire le coût du risque.

C'est d'ailleurs la raison pour laquelle, l'initiative de la BCEAO a fait l'option consistant à sélectionner des structures d'appui et d'encadrement (SAE) chargées de travailler avec les PME/PMI sur la gouvernance (institutionnelle, comptabilité), l'appui à l'élaboration de plan d'affaire, de dossier de crédit ainsi que le soutien à la banque en matière de recouvrement. L'objectif principal c'est de travailler à réduire la perception que le financement d'une PME/PME est risqué, en travaillant ferme sur le coût du risque.

La BCEAO a déjà sélectionné les structures d'appui et d'encadrement. Il faut noter que le processus d'opérationnalisation est en cours en ce moment. A ce propos le directeur de la BCEAO a précisé qu'il a déjà soumis au ministre en charge des PME l'homologation des tarifs. Après la mise en place du nouveau gouvernement l'arrêté conjoint d'homologation de ces tarifs sortira certainement.

Dans la foulée, la BCEAO a aussi décidé de s'appuyer sur les chambres de commerce d'industrie et d'agriculture pour leur demander de jouer le rôle de facilitateur entre les SAE et les agents économiques qui souhaitent avoir du crédit bancaire.

Le Directeur national de la BCEAO a assuré que les banques ont déjà fourni un canevas de mode opératoire. Il reste maintenant aux acteurs d'entrer en contact avec les SAE pour pour adresser aux banques leurs demandes de financement.

Pour Amadou Al Aminou Lo, le contexte est vraiment favorable pour le faire. Parce que certaines banques ont déjà mis en place des guichets spécifiques de financement pour les PME/PMI.

Le directeur national de la BCEAO a par ailleurs conclu sur ce point en précisant qu'une bonne pondération du risque est allouée dans le cadre du calcul prudentiel dès lors que c'est une PME/PMI qui a le label du dispositif. La BCEAO quant à elle, reste dans l'attente de la première vague d'entreprises éligibles à ce nouveau dispositif.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.