Algérie: Tizi-Ouzou - Des avocats marchent pour un changement "radical" du système

Tizi-Ouzou — Plusieurs dizaines d'avocats ont participé mercredi à une marche pacifique à Tizi-Ouzou pour réitérer leur revendication pour un changement "radical" du système de gouvernance et demander la libération des manifestants interpelés lors de la marche populaire de vendredi dernier à Alger, a-t-on constaté.

La procession a démarré du siège de la Cour de justice, sis à l'entrée Ouest de la ville. Les avocats qui ont revêtu leurs robes noires pour l'occasion, ont déployé l'emblème national et le drapeau amazigh.

Tout au long de la marche, les avocats, qui ont bravé la canicule exceptionnelle de cette journée en marchant de la Cours de justice vers le carrefour Djurdjura pour aboutir à la placette du musée, ont déployé des banderoles et scandé des slogans pour demander la libération immédiate de tous les manifestants détenus, rappeler que "l'identité amazighe en tant que composante de l'identité nationale est reconnue dans la loi suprême du pays", réclamer "une justice indépendante" et réaffirmer leur "attachement a l'unité nationale".

Lors de cette manifestation, des membres du Collectif des avocats pour le changement et la dignité (CADC) ont rappelé que ce Collectif s'est constitué dans les dossiers des manifestants détenus et qu'un "appel a été introduit, en contestation à la mise en détention provisoire de ces détenus, par le collectif d'avocats d'Alger".

Dans une déclaration rendue publique par le CADC, ce même collectif a réitéré son engagement et sa disponibilité pour la prise en charge judiciaire de tous les dossiers en relation avec la révolution populaire pacifique.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.