Afrique: La deuxième édition de «la Discussion sur les Enjeux de l'Energie en Afrique» se tiendra en marge du sommet des Chefs d'État de l'Union Africaine le 6 Juillet 2019 à Niamey au Niger.

Pleine d'énergie et engagée dans la promotion d'un idéal énergétique inclusif en faveur du continent africain, qui lui est cher, Estelle Florence GBENOU, Juriste et Doctorante en Droit de l'énergie à l'Université Paris I Panthéon Sorbonne remonte sur les pylônes.

Elle organise le 6 juillet 2019 la deuxième édition des discussions sur les Enjeux de l'Energie en Afrique en marge du sommet des Chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union Africaine à Niamey (République du Niger). En mars 2019, celle que l'on présente comme la nouvelle pépite du leadership du droit sur l'énergie en Afrique, avait convié au siège des Nations Unies à New York des représentants étatiques, des acteurs du droit de l'économie et du secteur privé, issus de 34 pays africains.

Durant ce forum, il s'agira essentiellement d'aborder les différentes raisons du déficit énergétique de l'Afrique subsaharienne, malgré la forte présence de ressources naturelles. Ce sera l'occasion de continuer la conversation pour savoir comment apporter une solution durable à cette question qui intéresse autant l'aspect production que l'aspect gestion de l'énergie.

Question lancinante de l'énergie au cœur des discussions

Ces discussions interactives visent à instaurer le dialogue entre les différents acteurs de l'énergie. «Il n'y aura pas de développement en Afrique tant que la question de l'énergie n'est pas traitée. En 2019, il sera impossible de vivre sans énergie. Ce problème qui fait parti du quotidien des populations africaines doit continuer à être porté au niveau décisionnel africain afin qu'il soit traité avec une absolue priorité, étant donné que l'énergie peut absolument tout changer pour l'Afrique » décrypte Estelle Florence GBENOU, l'organisatrice de cet événement capital dans la bataille et la prise en charge des process de la transition énergétique en Afrique.

Plusieurs institutions internationales de développement, chancelleries diplomatiques, autorités nigériennes ont manifesté leur intérêt à prendre part à ces discussions autour de la problématique de l'énergie en Afrique.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Confidentiel Afrique

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.