Afrique: Sénégal - Algerie - (0-1) - Cissé rate son test

LE CAIRE, Egypte) - Et de trois ! Les Fennecs d'Algérie ont remporté leur troisième victoire sur les Lions du Sénégal dans une phase finale de coupe d'Afrique des nations, en s'imposant sur la plus petite des marques hier, jeudi 27 juin, grâce un but du milieu de terrain de l'Espérance de Tunis, Youcef Belaili à la 48ème sur un service de Feghouli. Des Lions, très peu inspirés, ne parviendront pas à résoudre le plan des Fennecs. Désormais, la bande à Sadio Mané est obligée de s'imposer devant le Kenya, vainqueur de la Tanzanie (3-2), le 1er juillet prochain au stade du 30 juin du Caire pour s'offrir la deuxième place des huitièmes de finale de ce groupe C.

Aliou Cissé considérait le match face à l'Algérie de test pour son équipe qualifiée de favori de la 32ème édition de la coupe d'Afrique des nations qui se déroule en Egypte (21 juin au 19 juillet). C'est raté ! Son équipe a été battue (1-0) par celle de son «ami» Djamel Belmadi dans un stade du 30 juin pris d'assaut par des supporters pour cette «finale» de la poule C.

Avec le retour de Sadio Mané dans le 11 de départ mais avec les absences de Idrissa Gana Guèye et Ismaïla Sarr (forfaits), le Sénégal, très peu inspiré, ne parviendra à contourner le plan de jeu mis en place à le sélectionneur des Fennecs. D'ailleurs, les «Lions» ont sonné l'alerte que très rarement. Notamment à la 5ème minute, quand Sadio Mané, d'un coup de rein, dépose Youcef Atal et réussit en mettre la défense algérienne dans le vent. Mais son centre ne trouvera personne dans la surface de réparation. La réplique algérienne intervient avec une frappe de Riyad Mahrez qui exploite une faute de main de Cheikhou Kouyaté (17ème min). Mais la plus grosse occasion interviendra à la 28ème minute. Bounedjah se retrouve face à Alfred Mendy suite à un coup franc rapidement exécuté par Mahrez et réussit à le lober. Le portier sénégalais sera sauvé par Kalidou Koulibaly qui veillait au grain. Alors qu'on s'apprête à regagner les vestiaires, Cheikhou Kouyaté se troue à nouveau, mais les Fennecs n'en profitent.

Toutefois, ils ont fini par comprendre où se trouvait le maillon faible de cette équipe sénégalaise. Il s'agit du coté droit avec Diao Baldé et Moussa Wagué. A la reprise, la stratégie de Belmadi va porter ses fruits. Suite à une belle combinaison, Feghouli déborde sur le coté gauche et met sur orbite, Youcef Belaili. Le milieu de terrain de l'Espérance de Tunis ne se fait prier pour fusiller Edouard Mendy d'une frappe à bout portant (1-0). Tactiquement en place. Physiquement bien préparés. Techniquement supérieurs aux Lions, les Fennecs n'avaient plus qu'à appliquer les consignes de leur coach Belmadi, en exploitant les pertes des balles des Sénégalais. Les changements d'Aliou Cissé n'y changeront rien.

Le portier des Fennecs, Adi-Rais Cobos Mbohli n'avait rien à craindre face à des Lions, empruntés, incapables de sortir du pressing algérien. Sada Thioub (62ème min), Mbaye Diagne (73ème min) et Henri Saivet (86ème min) respectivement à la place du transparent Diao Baldé Keïta, Krépin Diatta et Alfred Ndiaye n'arriveront pas à dynamiter la forteresse algérienne. Le jeu est déjà fait ! Les Lions, comme en 1990 et 2015, s'inclinent pour la troisième fois devant une sélection algérienne plus disciplinée tactiquement, techniquement et même physiquement. Les Fennecs remportent la «finale» de la poule C et compostent par la même occasion leur billet pour les huitièmes de finale. Quant aux Lions, ils sont obligés de battre le Kenya, qui vient de se relancer après une victoire (3-2) devant la Tanzanie, pour terminer deuxième. Rendez vous le 1er juillet. Cette fois, tout faux pas, risquerait d'être fatal !

RÉACTIONS...

DIOMANSY KAMARA, ANCIEN ATTAQUANT DES LIONS : «Il faut remettre les pieds sur terre»

«Il y a eu un petit problème en deuxième mi-temps, il va falloir le rectifier. Il y avait un problème de mental. On a vu une équipe algérienne qui était agressive sur le porteur du ballon. Et on a eu du mal à les empêcher de jouer. Il y a eu beaucoup de déchets techniques. On attendait Sadio Mané, mais il n'a pas joué sa partition. L'Algérie était plus forte, il faut les applaudir et nous remettre en question. Il faut maintenant se remobiliser pour le prochain. L'Algérie est déjà qualifiée. Le match contre le Kenya, il faut le gagner. Il faut le jouer sans faire de calcul. On l'a dit, tout le monde veut mettre le Sénégal favori. Il va falloir remettre les pieds sur terre. Le Sénégal est une belle équipe, mais il va falloir jouer ensemble. Il faut tirer dans le même sens, après ce qui est arrivé. On a perdu Salif Sané, Gana Guèye et Ismaïla Sarr, qui n'étaient pas là. Mais ce n'est pas une excuse. Il faut combler ce manque et avoir un peu plus d'agressivité»

ALFRED NDIAYE, MILIEU DE TERRAIN : «On doit travailler sur la sortie de balle»

«L'Algérie nous a bien pressé et a fait un bon match. C'est dommage pour nous. Il nous reste un match à jouer pour se qualifier et on va tout faire pour gagner. Ils marquent assez vite en seconde période durant les cinq premières minutes. Je pense que cela leur a donné confiance et on n'a pas su réagir suffisamment. On doit travailler sur la sortie de balle quand une équipe vient nous presser de cette manière. Aujourd'hui, on a eu du mal à sortir le ballon alors qu'on le faisait depuis quelques matches. Ce sont des grands matches et il faut toujours y prendre de l'expérience et gagner la prochaine fois. Sadio est un grand joueur, tout le monde le sait. Il était de retour aujourd'hui et il va monter en puissance petit-à-petit. J'espère qu'il nous fera gagner des matches».

MBAYE NIANG : « On va corriger »

«On savait que ça allait être un match difficile. On avait à cœur de jouer ce match pour savoir où on en était. Voilà, on a perdu et ce n'est pas une fin en soi. On va corriger cela et il reste un troisième match. On va chercher la victoire pour essayer de se qualifier et d'aller jusqu'au bout. Pour marquer des buts, il faut insister mais aussi un brin de chance. A la fin, avec Mbaye Diagne, on a eu l'occasion d'égaliser mais il n'a pas eu de chance et le ballon est passé à côté. Il faut analyser le match et qu'il nous serve pour la suite de la compétition. On essaie de donner le maximum. C'est vrai que ce soir c'était un match compliqué mais il ne faut pas que l'équipe lâche. Il faut qu'on continue à insister et c'est là qu'on va avoir le caractère. Ce qui a fait la différence c'est qu'ils ont marqué un but et nous aucun».

CHEIKHOU KOUYATÉ : « On n'a pas été bien en place»

«On est déçu par le résultat. On n'a pas été bien place. On s'est fait avoir. Il faut maintenant bien se préparer parce que c'est la qualification qui est désormais plus importante»

KREPIN DIATTA : «On n'a pas été à notre meilleur niveau »

«Je pense qu'on n'a pas été à notre meilleur niveau. Mais rien n'est encore perdu, il nous reste encore un match. On va tout faire pour le gagner». «Ce qui n'a pas marché, c'est que le pressing a été haut. Et on a eu quelques failles qu'on n'a pas pu corriger. Ils n'ont pas eu beaucoup d'occasions. Et nous, on a pris ce but qui leur a donné confiance. Et puis, le match est devenu difficile pour nous».

RIYAD MAHREZ : «C'est bien de gagner contre le Sénégal »

«C'est bien de gagner contre le Sénégal qui est une très bonne équipe, mais ce n'est pas une finalité. Les deux équipes ont fait un très bon match et cela s'est joué à pas grand-chose. Mais, ce n'est pas parce qu'on les a battus qu'on va forcément aller le plus loin qu'eux. Ce n'est qu'un match et il faut concentrés et on va tout donner ».

SADIO MANE : « On s'est un peu relâchés »

«Le fait de marquer un but de plus a fait la différence. En première mi-temps, on a bien joué. On s'est créé quelques occasions qu'on n'a pas mises au fond. En seconde période, on s'est un peu relâchés par rapport à la première. Ce n'était même pas une bonne chose. On n'a pas mis de but».

Idrissa Gana Guèye : «On a trop respecté les Algériens»

«Nous sommes tombés sur une bonne équipe d'Algérie. Elle nous a posés beaucoup de problèmes. Il faut tirer les enseignements de cette rencontre et se projeter rapidement sur le troisième match, face au Kenya. Les milieux de terrain ont fait leur rôle. Ils ont défendu et essayé de sortir proprement les ballons. On n'a pas malheureusement su poser beaucoup de problèmes aux algériens devant et les sortir de leur zone de confort. On a trop respecté les Algériens. Il faut apprendre ce match et essayer de battre le Kenya »

Henri Saivet : «On s'est découvert»

«On va regarder le match demain (aujourd'hui, Ndlr) et revoir les erreurs. Cela nous permettrait de mieux aborder le prochain match. L'équipe algérienne a bien joué le coup. On prend le but sur une perte de balle. Je pense que l'équipe n'a pas manqué d'agressivité. On a perdu tout simplement. Il faut se concentrer pour le prochain match. On s'est découvert. Je crois qu'on n'a pas fait un mauvais match ».

El Hadji Diouf : «Rester serein»

«C'est un match perdu mais la compétition est ainsi faite. Il faut que tout le monde rester serein. On doit se concentrer car il reste d'autres matches. Je lance un appel aux Sénégalais pour qu'ils fassent bloc derrière leur équipe. On a montré de bonnes choses, malgré les quelques défaillances. Je pense que le staff technique va analyser le match. On est tombé sur une grande équipe d'Algérie qui fait partie des prétendants au titre. L'Algérie peut battre n'importe quelle équipe. On a perdu une petite finale. Il ne faut pas baisser les bras. Le tournoi est loin d'être fini. Cette équipe du Sénégal a du potentiel. Elle peut aller loin dans ce tournoi. Il faudra se baser sur ce match pour rebondir et être prêt pour les matches à élimination directe ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.