Guinée: Ce gouvernement n'a aucune légitimité pour engager le peuple de Guinée

Que le président Alpha Condé se limite a prendre acte de la volonté des membres de son gouvernement de soutenir son projet de forfaiture ne doit même pas être une actualité qui mérite une attention car il y va de soi. Le seul auquel il restait un minimum de conscience et d'éthique a pris ses distances en démissionnant.

Alors quelle importance peut avoir une volonté d'un gouvernement décrédibilisé dont les membres sont nommés que pour obéir au doigt et à l'oeil sans dignité ni fierté aux désirs de leur employeur dont la seule préoccupation demeure ses intérêts égoïstes ? D'ailleurs dans un système présidentiel, un gouvernement est toujours le reflet de la volonté de celui qui dispose du pouvoir de nomination par décret. Cela veut dire que face a un tel enjeu l'avis du gouvernement n'a aucune importance car il ne reflète que la volonté d'un seul individu.

La seule particularité du cas en présence est le fait que si on évalue la représentativité électorale ou sociale (notoriété, réputation, crédibilité... ) des membres de l'actuel gouvernement, à commencer par le Premier ministre, on se rend aisément compte qu'aucun de ces imposteurs promoteurs de la forfaiture n'a une légitimité pour représenter une fraction du peuple de Guinée quand il s'exprime. Leur utilisation dans ce projet démoniaque demontre juste l'impasse dans laquelle Alpha Condé se trouve.

Par ailleurs, les stratégies par la manipulation des masses avec l'argent (corruption et achat de conscience), la propagande des médias d'État, l'intimidation des fonctionnaires et l'intoxication (utilisation des intellectuels malhonnêtes et équilibristes) ne sont plus a découvrir pour les Guinéens qui en ont été victimes pendant plus d'un demi-siècle. Ce sont des pratiques communistes qui ne garantissent ni popularité ni adhésion a ceux qui en font usage.

A l'évidence le peuple est en avance sur ses dirigeants et tout porte a croire qu'ils le sauront bientôt a leur détriment car le réveil risque d'etre tardif et surtout douloureux pour eux.

On est en droit de s'interroger pourquoi ce régime s'embrouille pour raconter que des stupidités à chaque occasion ?

Ne soyons pas distrait par des agitations d'un régime en désintégration. Restons sereins et focalisons-nous sur l'essentiel.

Que Alpha Condé se prononce ouvertement s'il est confiant !

Président de l'organe provisoire du MoDeL

300 mille dollars : l'ONG AGUT exige la démission d'Alpha Condé

L'Association guinéenne pour l'unité et la transparence (AGUT) demande la démission du Président de la République, Chef de l'Etat, Pr. Alpha Condé par manque de compétence, de transparence et de responsabilité morale et institutionnelle. Le Président de la République et Chef de l'Etat a juré de respecter et de faire respecter la constitution mais malheureusement [... ]...

Misbaou Sow, portrait d'un ancien militaire aguerri déterminé à conquérir la présidence Misbaou Sow n'est pas prêt à enfiler à nouveau sa tenue de militaire. Il a troqué son uniforme pour le costume de politicien. Rentré des Etats-Unis où il a vécu pendant une décennie, cet ancien parachutiste et commando ranger décide en fin pour le bonheur de ses compatriotes de faire son entrée en politique en [... ]...

La CENI, l'autre institution budgétivore qui n'honore pas la Guinée à travers ses politiques La commission électorale nationale indépendante (CENI), de par notre constitution, est l'institution qui organise et supervise toutes les élections dans notre pays. Elle a été créée suite à l'incapacité du ministère de l'administration du territoire d'offrir à notre pays des élections libres, crédibles, inclusives et transparentes. Pour pallier au déficit de confiance entre les acteurs, [... ]...

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.