Cote d'Ivoire: Accès à l'information d'intérêt public - La CAIDP forme des journalistes à la pratique de l'investigation

"L'investigation est l'un des genres les plus complexes du journalisme ». Cet aveu, à la limite d'une mise en garde, Zio Moussa, l'une des icônes des médias en Côte d'Ivoire, l'a fait tout au long de la formation qu'il a dispensée du 24 au 26 juin dernier à l'hôtel Maffouet de GrandBassam.

C'était à l'occasion de l'atelier organisé par la Commission d'accès à l'information d'intérêt public et aux documents publics (Caidp) en partenariat avec le Bureau Unesco d'Abidjan. Avec pour thème « L'accès à l'information et journalisme d'investigation», cette assise de haut niveau, qui a clos ses travaux hier, a été, trois jours durant, ponctuée de travaux pratiques et de discussions portant sur « le journalisme d'investigation », « la présentation de l'indicateur 16.10.2 de l'Odd » et « le défi du journalisme d'investigation face aux fake news ».

Au finish, les participants ont fait plusieurs recommandations au nombre desquelles la mise en place d'un groupe de travail. Celui-ci sera composé de représentants des organisations professionnelles dont le Rejaip-CI (Réseau des journalistes pour l'accès à l'information d'intérêt public), sans oublier des organes de régulation et d'autorégulation de la presse tels que l'Unjci, le Reprelci, l'Uprci et un membre de la Caidp.

Ce groupe de travail devra, en outre, mener des campagnes de sensibilisation dans les entreprises de presse pour une meilleure appropriation de la loi N° 2013-867 du 23 décembre 2013. Le groupe de travail sera également chargé de la mise en œuvre du suivi des recommandations de cet atelier.

Haro sur les "Fake news L'autre recommandation, c'est le renforcement des textes fondamentaux de la Caidp. Ce qui induira la saisine d'un cabinet juridique afin d'aider les journalistes à mieux comprendre les dispositions juridiques de la loi sur l'accès à l'information et aux documents publics. Cet exercice va permettre de faire de nouvelles propositions sur la question du délai de 15 jours et de réduire les lourdeurs administratives.

S'agissant du "Prix Caidp du journalisme d'investigation", l'atelier recommande le renforcement des critères de ce prix en tenant compte des spécificités du journalisme d'investigation face aux "fake news". Cette distinction, selon les participants à l'atelier, doit être attribuée en septembre prochain, en marge de la Journée mondiale de l'accès à l'information.

Le président du Rejaip-CI, JeanAntoine Doudou (votre serviteur) a été chargé, avec son bureau, de la mise en œuvre des recommandations de l'atelier. A noter, lors de la cérémonie de clôture, M. Koné Mamadou, secrétaire général de la Caidp, au nom de M Kébé Yacouba, président de cette autorité administrative, s'est félicité d'avoir atteint son objectif eu égard aux recommandations de l'atelier.

Surtout que les participants affichent « leur volonté et détermination à pratiquer un journalisme d'information basé sur le objectifs 16.10.2 des Odd ». Quant à Evelyne Déba, représentant Mme Anne Lemaistre, Représentante pays de l'Unesco en Côte d'Ivoire, elle a dit toute sa satisfaction pour cette collaboration avec la Caidp et a rassuré de la disponibilité de l'Unesco à accompagner le Rejaip-ci et les journalistes d'investigation dans la meilleure pratique de leur profession afin d'informer les populations.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.