Cote d'Ivoire: Lutte contre le travail des enfants - Le plan d'action 2019-2021 estimé à plus de 76 milliards fcfa

C'est fait. Le troisième plan d'action national de lutte contre la traite, l'exploitation et le travail des enfants de l'ère Alassane Ouattara a été dévoilé hier au Sofitel hôtel ivoire. Le budget prévisionnel de ce plan qui s'étend sur la période 2019-2021, est estimé à 76 156 000 000 FCFA, soit environ 132 millions de dollars.

Certes, c'est un montant élevé par rapport au dernier plan (12 milliards FCFA), mais il est à la mesure de l'ambition de la Côte d'Ivoire, a déclaré la présidente du Conseil national de surveillance de la lutte contre la traite, l'exploitation et le travail des enfants, Mme Dominique Ouattara. A savoir éliminer de la Côte d'Ivoire le travail des enfants d'ici à 2025.

De plus, le nouveau plan, a souligné la Première Dame, s'inscrit dans une démarche globale avec la prise en compte de tous les programmes sociaux du Gouvernement. Ce sera également, a-t-elle précisé, une continuité dans l'action. « Ce nouveau plan d'action devra nous permettre de renforcer nos acquis et intensifier nos actions.

A cet égard, notre priorité sera de poursuivre nos efforts dans le domaine de l'éducation à travers la construction de plus de salles de classe, de cantines scolaires, de logements pour les enseignants, afin de permettre à tous les enfants vivant sur le territoire national, d'avoir un accès à une éducation de base de qualité et de les soustraire aux risques de travail des enfants », a-t-elle déclaré.

Faisant un bilan des précédents plans, la Première Dame a confié que les actions ont été menées autour de 4 axes principaux, à savoir la prévention du phénomène ; la protection des enfants victimes ; la poursuite et la répression des trafiquants et le suivi et l'évaluation des actions.

Au vu des résultats obtenus, le Département du Travail des Etats-Unis a indiqué dans son rapport de 2016 que « La Côte d'Ivoire a réalisé des progrès appréciables sur la voie de l'élimination des pires formes de travail des enfants ».

Étant donné son caractère holistique, la présidente du Cns a exhorté toutes les parties prenantes (Gouvernement, industrie du cacao et du chocolat, partenaires techniques et financiers, organisations du système des Nations Unies, Ong nationales et internationales) à conjuguer les efforts pour mettre en œuvre le plan d'action 2019-2021.

Le ministre du Travail et de la Protection sociale Abinan Kouakou Pascal a rassuré sur l'engagement du gouvernement. Le directeur régional du BIT, Peter Van Rooij, et Time McCoy, vice-président de la World Cocoa Foundation, ont félicité la Première Dame pour son leadership dans la lutte contre le fléau de la traite des enfants

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.