Soudan: Discrète visite au Tchad de Hemeti, numéro deux du pouvoir militaire soudanais

Le vice-président du Conseil militaire de transition soudanais Mohamed Hamdan Dagalo, alias Hemeti, a fait un passage éclair à Ndjamena. Une visite destinée à négocier un cessez-le-feu avec la rébellion du Darfour.

Le dispositif protocolaire pour la visite était léger : pas de tapis rouge ni de sirène. C'est le traitement réservé aux officiels soudanais depuis la fin de l'insurrection qui a renversé Omar el-Béchir. En fait, il y a eu deux délégations soudanaises. La première est arrivée mercredi. La seconde s'est posée jeudi et a été dirigée par Mohamed Hamdan Dagalo, le vice-président de la junte au pouvoir à Khartoum.

Selon nos sources, Mohamed Hamdan Dagalo, alias Hemeti, est venu négocier un cessez-le-feu avec les responsables du Mouvement pour la libération du Soudan et le Mouvement pour la justice et l'égalité, deux groupes rebelles basés dans le Darfour, à la frontière Tchado-Soudanaise.

Pour Ndjamena, qui surveille comme le lait sur le feu ce qui se passe chez son voisin de l'est, il s'agit d'abord d'assurer la sécurité à ses frontières. C'est aussi sans doute la raison pour laquelle l'ambassadeur du Tchad au Soudan, Saleh Hamid Eguera, a été rappelé jeudi soir. Il est remplacé par Abdoukerim Koïboro, originaire lui aussi de l'Est tchadien.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.