Afrique: Coopération - La Chine conforte ses relations avec l'Afrique

Après avoir effacé une partie de la dette souveraine du Cameroun et du Congo, au cours de ces derniers mois, c'est autour de la Côte d'Ivoire et de la Zambie de bénéficier des largesses de Beijing.

D'après l'annonce faite par le ministère ivoirien des Affaires étrangères, un accord annulant un prêt de vingt milliards francs CFA par la Chine au profit de la Côte d'Ivoire a été signé, le 24 juin, en marge de la réunion des coordinateurs de la mise en œuvre des actions de suivi du Sommet de Beijing du Forum sur la coopération sino-africaine.

Dans le même temps, un autre accord octroyant un don de dix-huit milliards francs CFA à la Côte d'Ivoire a également été signé.

Notons qu'avec un volume global d'investissements chinois, estimé à plus de six milliards de dollars dans le pays, répartis en plusieurs accords bilatéraux incluant quatorze projets de développement, la coopération économique entre la Côte d'Ivoire et la Chine ne cesse de se renforcer depuis ces dernières années. En novembre 2018, le gouvernement ivoirien avait même annoncé la mise en place d'un comité de suivi du portefeuille de projets financés par la République populaire de Chine.

Selon les autorités ivoiriennes, ce comité aura essentiellement pour mission « d'assurer la supervision, la coordination et le suivi du portefeuille des projets financés ou cofinancés par la République populaire de Chine, de façon à améliorer et à accroître le taux d'absorption des financements disponibles ».

Au profit de la Zambie, le gouvernement chinois annulera vingt-deux millions de dollars de dettes et lui accordera un don de trente millions de dollars, selon le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi.

Le nouveau don consenti par le pays asiatique vise à mettre en œuvre des projets de développement qui permettront d'accélérer l'industrialisation de la Zambie et les programmes de création d'emplois. Ceci dans le cadre du septième plan national de développement s'étendant sur la période 2017-2021.

A travers l'annulation des vingt-deux millions de dollars de dettes publiques dues à l'empire du Milieu, le gouvernement chinois a indiqué vouloir alléger le fardeau de la dette zambienne.

Depuis plusieurs mois, en effet, la Zambie a engagé des mesures d'austérité pour réduire le poids de sa dette publique. Pour ce faire, les opérations de prêts en cours et les projets ayant un taux d'avancement inférieur à 80 % avaient été suspendues, alors que la dette publique était annoncée en hausse de près de 15 % en 2017 et 2018, passant de 8,74 milliards de dollars à 10,05 milliards de dollars.

« Aujourd'hui, nous signons cette annulation de la dette parce que nous tenons à voir la Zambie se renforcer sans cesse et nous ferons ce que nous pourrons pour soutenir le programme de développement national », a indiqué le ministre Wang Yi cité.

En 2018, l'agence de notation Fitch avait indiqué que la dette totale du pays atteindrait 69 % à la fin de la même année, contre une prévision précédente de 64 %. Rappelons que la Chine est le premier partenaire économique de l'Afrique, avec cent milliards de dollars d'investissement l'an dernier.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.