Angola: Le chef de l'Etat salue l'appui de la société civile aux victimes de la sécheresse en Angola

Luanda — Le président de la République d'Angola, João Lourenço, a mis en exergue vendredi, à Luanda, la réponse de la société civile aux appels lancés par les victimes de la sécheresse au sud du pays, notamment dans la province de Cunene.

Dans une interview à Télévision Publique d'Angola (TPA) et au quotidien « Novo Jornal », le chef de l'Etat a dit que son gouvernement tenait à trouver une solution à la situation qui sévit au sud du pays par la mise en œuvre des projets durables.

Lourenço a rappelé que 200 millions de dollars avaient été déboursés en avril 2019 pour faire face à la situation, et que ce montant n'était que le tiers de la valeur monétaire qui pourrait être dépensée dans trois ans pour résoudre les problèmes structurants liés aux effets de la sécheresse à Cunene.

Dans un décret, le président avait ordonné aux secteurs correspondants de recruter, moyennant appel d'offres, des services pour exécuter une série d'ouvrages dans ce sens, notamment la construction d'un système de transfert d'eau du fleuve Cunene, partant de la localité de Cafu jusqu'à celle de Shana, dans les secteurs de Cuamato et de Namacunde.

Un deuxième projet sera la construction d'un barrage dans la localité de Calucuve et de son canal adducteur associé, estimé à 60 millions d'USD, soit l'équivalent en monnaie nationale kwanza.

Un autre barrage encore sera bâti avec son canal adducteur, dans la localité de Ndue, également au coût de 60 millions d'USD, équivalent en kwanzas.

La province de Cunene vit, depuis octobre 2018, une crise aiguë avec 857.443 personnes (soit un total de 171.488 familles) et un million de bêtes à corne fortement frappées par la sécheresse, face à laquelle 26.267 animaux ont déjà succombé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.