Cote d'Ivoire/Namibie: Kamara Ibrahim (sélectionneur des éléphants) - "Nous avons les cartes en main"

Après la défaite de la Côte d'Ivoire face au Maroc, Kamara Ibrahim était face à la presse dimanche 30 juin 2019 pour aborder le dernier match de la Poule D. Une rencontre prévue le lundi 1er juillet 2019 au Stade du 30 juin du Caire à 16 h GMT, contre la Namibie Quelques extraits de ses propos.

L'état d'esprit avant d'aborder le match

Nous avons échangé avec les garçons après le match contre le Maroc. Il est vrai que tout le monde était déçu après le match face au Maroc.

Nous ne sommes pas dans de calcul. Nous savons ce que nous avons à faire ; c'est de gagner notre match face à la Namibie pour passer le second tour . C'est ça notre objectif. Nous sommes aptes pour l'atteindre.

Le cas Serge Aurier

Serge Aurier s'est blessé lors du dernier match. Il est certain que pour le prochain match, il ne sera là. Si tout se passe bien, nous allons le récupérer pour le prochain match.

Un contentieux à vider pour Kamara...

Les compétitions ne sont pas les mêmes, l'environnement n'est pas le même, les joueurs ne sont les mêmes. Je le disais, l'objectif est de sortir de la poule. Nous n'allons pas ressasser le passé. Il faut se focaliser sur ce qui arrive. C'est ça le plus important.

L'approche face à la Namibie

Il n' y a pas 150 manières d'aborder le match face à la Namibie. Nous connaissons les enjeux. Déjà nous allons apporter beaucoup de fraîcheur et faire en sorte de gagner le match. Les enjeux sont clairs pour nous ; si nous voulons continuer l'aventure, il faut gagner.

Les changements à opérer

Je l'ai dit. Il faut apporter de la fraîcheur. Après deux matchs intense, avec les conditions climatiques ; le match qui arrive est important.

On ne peut pas partir avec la même équipe après deux matchs. Forcément, nous allons apporter de la fraîcheur. Au milieu, en attaque ou en défense, il faut ramener du sang frais.

Puisque ça sera un combat .Chambouler l'équipe non. Mais, il est certain que si nous voulons passer ce cap, il faut que les garçons se mettent vite en question, et aussi apporter des changements.

Il faut toujours tirer des leçons d'une défaite, pas seulement celle face au Maroc. Pour ce qui est de Nicolas Pépé et Cornet, il est vrai qu'ils ont du talent.

La CAN est une compétition ; c'est du combat, la mentalité, c'est l'intensité athlétique. Ils la découvrent. Le match contre le Maroc était moins bien. Ils vont aborder cette tout autre rencontre avec un état d'esprit.

La meilleure solution est d'agir sur nous-mêmes. Nous avons les cartes en main. Dans l'animation offensive, il faut qu'on ait beaucoup plus de mouvement, de promptitude. C'est là, la clé du match.

Le compartiment à rafraichir

Si nous apportons de la fraîcheur au milieu et en attaque, ça ne sera pas mal. La clé du match sera devant. Il faudra que notre animation soit bien meilleure que la semaine dernière. Cela voudrait dire qu'il y aura des changements dans l'entrejeu et l'attaque. Pour moi, la clé du match se situe à ce niveau.

Changement tactique

Vous verrez ! Sinon on aura fait le match avant le match.

La prestation de Nicolas Pépé sur les deux derniers matchs

On attend beaucoup de Nicolas Pépé. Il ne faut pas oublier que Nicolas Pépé, n'a pas plus de 12 sélections. Il ne connaît pas les compétitions africaines. Notamment la CAN qui est assez difficile. C'est une découverte pour lui.

Il apprend aussi. Il est connu en Europe. Nicolas Pépé est en train de savoir ce que c'est que la CAN. La CAN, c'est autre chose que le talent.

C'est un garçon qui sera un des leaders de l'équipe de Côte d'Ivoire. Peut-être pas maintenant. Mais avec le temps, il apprendra. Il prendra ses responsabilités avec le temps.

Conscient de l'attente du peuple ivoirien

Nous sentons cette pression. La sélection nationale est un patrimoine. Apporter du plaisir au peuple ivoirien est quelque chose qui nous anime tous. Nous sommes ici pour cela.

Nous allons tout faire pour passer le premier tour et apporter de la joie. Quand nous avons gagné le premier match, nous avons vu le bonheur que cela à apporter aux Ivoiriens. Nous allons tout faire pour nous qualifier.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.