Cote d'Ivoire: Kouamé Kra Joseph - « Ne tombez pas dans les pièges que les gens veulent vous tendre »

Redynamiser toutes les structures du PDCI dans le département de Botro pour la conquête du pouvoir en 2020.C'est l'objectif premier qui a conduit à la tenue d'une réunion d'information et de sensibilisation, le samedi 29 juin 2019, au foyer Nanan Totokra de ladite localité.

Une rencontre qui a réuni l'ensemble des militants et militantes, les différents responsables des structures du parti et une présence remarquable des têtes couronnées.

Un rendez-vous mis à profit par le vice-président Kouamé Kra Joseph pour se prononcer sur l'actualité politique du moment et inviter ses parents à se mobiliser et surtout à doubler de vigilance pour les enjeux de 2020.

L'émissaire du sphinx de Daoukro s'est d'abord dit heureux de la mobilisation qui est la preuve tangible que le PDCI vit et vivra toujours à Botro. Il a, en outre, expliqué que le parti ne cesse d'être objet de nombreuses attaques et a, à cet effet, fait confiance aux vaillants militants de Botro.

" En dépit des tentatives de débauchages, des menaces, des calomnies de tous genres, je vous fais confiance.

Je suis sûr que vous resterez sourds à ces appels et que vous serez parmi les grands défenseurs du PDCI à Botro " a soutenu le tout premier maire de la commune de Botro avant d'ajouter " Oui, le PDCI est aujourd'hui attaqué de toutes parts. Mais lorsqu'ils étaient avec nous au PDCI, notre parti n'avait pas de défaut. Le Président Bedié n'avait pas de défaut.

Il a fallu qu'il leur tourne le dos pour s'apercevoir que le PDCI est la mauvaise organisation humaine en Côte d'Ivoire...

On veut vous faire croire que Bedié n'aime pas les étrangers, qu'il a la haine pour les étrangers; Moi Kouamé Kra Joseph, je confirme que notre président Bedié n'est pas xénophobe, il ne saurait l'être.

Ne tombez pas dans des pièges que les gens veulent vous tendre. Ils veulent emmener à créer des mésententes entre autochtones et étrangers. chers parents, ne tombez pas dans les pièges en faisant des palabres avec les étrangers" a-t-il prévenu.

Pour ce natif de Botro, toutes ces attaques visent, en effet, à détourner les vaillants militants du PDCI de l'essentiel, la conquête du pouvoir en 2020.

C'est pourquoi, il a appelé, au nom du président Bedié, à l'union des fils et filles de Botro, des militants et militantes à faire bloc derrière le délégué Yao N'zué Gomo Célestin dit Copress qui se bat pour que le parti redécolle à nouveau".

Il a aussi rassuré ses frères : "Le président Bedié est au courant des difficultés que vous subissez. Il est au courant des difficultés qu'on fait subir à vos enfants cadres.

On les débauche, on les menace de perdre leurs postes. Oui, il est au courant de tout ça mais il vous demande de tenir bon", a dit le vice-président du parti.

Il n'a toutefois pas oublié d'insister sur la recherche de nouveaux adhérents au parti, de nouveaux majeurs et surtout sur l'établissement des cartes d'identité afin de gagner les élections de 2020.

Mais avant lui, le délégué départemental, Yao N'zué Gomo Célestin dit Copress, s'est, lui aussi, appesanti sur la nécessité d'être unis. "J'appelle à la cohésion au niveau du PDCI, à l'union de toutes et tous autour de la délégation de Botro.

Ne cultivons pas de petites délégations au sein de la grande délégation, cela nous fragilisera. Le président Bedié nous demande de tenir bon et de rester soudés les uns aux autres pour reprendre le pouvoir d'Etat en 2020" a plaidé l'ex-maire de Botro.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.