Congo-Kinshasa: L'UDPS se dit prête à se battre jusqu'au bout pour défendre Félix Tshisekedi

Au cours d'une matinée politique qu'il a présidée, le vendredi 28 juin dernier, le Secrétaire Général de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), Augustin Kabuya, a mis en garde les adversaires du régime de Félix Tshisekedi notamment, la coalition Lamuka qui ne cesse de clamer nuit et jour la vérité des urnes.

Pour lui, il n'y a pas de débat là-dessus. Car, précise-t-il, l'actuel Chef de l'Etat est bel et bien le vainqueur de la présidentielle du 30 décembre dernier. « La vérité des urnes n'est qu'une blague pour amuser la galerie. Aujourd'hui, Fayulu ne peut rien dire à notre parti puisqu'il a été fabriqué par l'UDPS. Lamuka doit savoir que la vérité des urnes n'a pas sa place en RD. Congo. Quiconque tentera de renverser le régime du Président Félix Tshisekedi croisera sur son chemin nos militants qui sont prêts à porter les armes», a prévenu le SG du parti présidentiel.

Devant une armada de militantes et militants de l'UDPS venus de tous les quatre coins de Kinshasa, Kabuya Tshilumba a expliqué les efforts consentis par le parti pour accéder à la magistrature suprême. Allusion faite, directement au fait que ce parti ait été traité de tous les maux, après sa décision de participer aux élections avec la machine à voter. « l'UDPS était déterminée à aller aux élections et les remporter. En novembre 2018, nous avons envoyé une circulaire dans toutes nos bases afin de conscientiser sur le processus électoral. Pendant ce temps, Fayulu passait du temps à prêcher contre la machine à voter », a-t-il rappelé, tout en précisant que l'UDPS n'acceptera jamais que quiconque tente de renverser ce pouvoir obtenu après des longues années de lutte. «Notre parti ne permettra pas que la victoire réussie grâce aux multiples sacrifices soit sabotée par un groupe de gens. Tous ceux qui tenteront de renverser le régime de Fatshi croiseront nos militants avec leurs armes. Aujourd'hui, ils ne peuvent pas parler du soulèvement populaire car, ils savent bien que c'est nous les pères du soulèvement populaire».

Au sujet d'un probable rapprochement entre Félix Tshisekedi et quelques leaders de Lamuka, Kabuya met une croix. D'après lui, la coalition de Genève n'avait qu'un seul objectif celui d'anéantir l'UDPS. « Il n'y aura pas de rapprochement entre notre régime et Lamuka. Ils ont tous combattu le Président Fatshi ».

Déjà 6 mois, quel bilan pour Tshisekedi ?

L'occasion faisant le larron, Kabuya a aussi tracé le bilan de six premiers mois de Félix Tshisekedi depuis son accession au pouvoir. Contrairement aux critiques qui se propagent çà et là, le SG de l'UDPS compte plusieurs progrès dans la gestion du pays par Tshisekedi Tshilombo. Dans ce même registre, il a fait savoir que des avancées ont été observées dans l'amélioration des conditions sociales de la population. «Aujourd'hui, le camp militaire Kokolo est desservi en eau potable et les enfants des militaires vont étudier dans de meilleures conditions, puisque le Chef de l'Etat a pris la décision de leur construire une école».

Augustin Kabuya qui qualifie de mauvaise foi l'attitude de ceux qui ferment les yeux aux réalisations du Président de la République, affirme que ce dernier met toutes les batteries en marche pour sortir complètement le peuple congolais dans des conditions difficiles.

Concernant par ailleurs ses fonctions de secrétaire général, Kabuya dit être fier du combat politique qu'il a mené au niveau du parti depuis sa jeunesse. Le surnommé bouche autorisée a gravi tous les échelons, en commençant par être un parlementaire débout, président cellulaire, fédéral, Secrétaire national, Secrétaire général adjoint puis aujourd'hui Secrétaire général.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.