Congo-Kinshasa: 59 ans d'indépendance de nom - Matthieu Kalele appelle les congolais à s'engager dans la défense et le développement de la RDC

Photo: Photo Présidence RDC.
Le Président Félix Tshisekedi

En marche de la célébration de la date de l'Indépendance de la République Démocratique du Congo, le Front pour le Nouveau Type de Congolais (FNTC) a organisé, samedi 29 juin dernier, à l'espace Muzito, une matinée politique autour du thème : « Congolais, que reste-t-il de ton indépendance 59 ans après ? ».

A cette occasion, Matthieu Kalele, l'Autorité morale de ce parti politique, a appelé tous les congolais à s'engager dans la défense et le développement du pays, afin de profiter pleinement de ladite indépendance. Au cours de cette activité, ce professeur d'Université a convié tout le monde à s'intérioriser de l'histoire de la RD. Congo.

Dans son exposé enrichi et fructueux, il a d'abord relaté, de manière brève, l'histoire de la RDC depuis la colonisation jusqu'à la mort du Héros Lumumba. Il a soutenu que le décès de Patrice Emery Lumumba avait, de nouveau, cédé la place à la dépendance indépendamment du souhait de congolais. Aujourd'hui plus qu'hier, les congolaises et congolais, a-t-il indiqué, doivent comprendre que l'indépendance n'est pas un cadeau offert par les colonisateurs, à savoir : les belges. Par contre, c'est le résultat des souffrances qu'ont enduré les générations antérieures, alors domptées par les occidentaux. « Il était strictement interdit aux esclaves de faire le commerce.

Pire encore, de s'enrichir. Malgré cela, il devait payer les impôts. Toutes les souffrances endossées par nos aïeux restent et demeurent impunies. L'indépendance n'est pas un cadeau que nous ont offert les belges mais le fruit de peines subies», a-t-il déclaré. Pour lui, il ne suffit pas simplement de célébrer chaque année l'indépendance et compter des années depuis son obtention. Tout le monde, a-t-il précisé, se doit de penser au travail abattu depuis de très longues années par les pères de l'indépendance qui sont, à ce jour, emportés dans le calendre de l'histoire.

Matthieu Kalele Ka-Bila condamne les autorités actuelles qui laissent le pays sous l'influence des étrangers notamment, les rwandais, les ougandais, etc. Après 59 ans d'indépendance, la RD. Congo, censée se développer, tourne à rond, sinon recule à grand pas, a-t-il argumenté. La seule solution présentement demeure une lutte acharnée mais aussi pacifique, en vue de sortir la nation des mains et de l'influence des étrangers. «De ce fait, le Front pour un Nouveau Type de Congolais invite les congolais à lutter pour arracher finalement l'indépendance. Mais, cette lutte se rattache à la non-violence, associée à l'idée de Nelson Mandela, Martin Lutter King, Gandhi, Fidèle Castro et tant d'autres», a dit le Professeur Kalele.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.