Afrique: Hausse de 10,6% des IDE en 2018

Contrairement à la tendance mondiale, les flux d'IDE (Investissements directs étrangers) vers l'Afrique ont connu une nette amélioration de 10,6% passant de 41,3 milliards $US en 2017 à 45,9 milliards $US en 2018 grâce une forte reprise des investissements entrants en Afrique du Sud (+165,6%).

Selon la Cnuced dans son «Rapport sur l'Investissement dans le Monde 2019», cette situation contraste avec une baisse des IDE du Nigéria, première économie du continent. Ainsi, la part de l'Afrique dans l'IDE mondial est de 3,5% après avoir atteint 2,3% en 2017.

L'Egypte (6,8 milliards $US), l'Afrique du Sud (5,3 milliards $US), le Congo (4,3 milliards $US, soit -2,1%), le Maroc (3,6 milliards $US) et l'Ethiopie (3,3 milliards $US, soit -17,6%) constituent le top 5 des pays destinataires des IDE en Afrique.

En Afrique du Nord (14,3 milliards $US contre 13,3 milliards $US), la Cnuced souligne que les investissements étrangers ont augmenté de 7% grâce à une reprise dans la majorité des pays de la sous-région sauf en Egypte (- 8,2%) qui reste le premier récipiendaire du continent.

Apres deux années de contraction, les flux d'IDE vers Afrique subsaharienne ont connu une hausse de 13% passant de 28 milliards $US en 2017 à 31,8 milliards $US en 2018 grâce à une reprise du prix des matières premières et des investissements en Afrique du Sud, seconde économie du continent.

Cependant, il est noté une baisse des IDE dans une grande partie des pays de la sous-région à cause des incertitudes politiques (élections) et du contexte économique non favorable.

En Afrique Centrale, les flux ont presque stagné à 8,8 milliards $US contre 9,1 milliards $US en 2017. Ils sont évalués 4,3 milliards $US au Congo, le plus haut niveau de la sous-région grâce à l'exploration et à la production de pétrole.

Les flux d'IDE en Afrique de l'Est sont restés inchangés à 8,9 milliards $US malgré une contraction de 18% en l'Ethiopie (3,3 milliards $US).

En dépit de son poids économique, l'Ethiopie est le premier destinataire des investissements entrants de la sous-région grâce à la diversité de son économie, les facilités d'investissements et la fonctionnalité des ZES.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.