1 Juillet 2019

Gabon: Concours « Ma Thèse en 180 secondes » - Bedrich Pongui Ngondza représentera le Gabon en septembre prochain à Dakar

L'édition 2019 du concours universitaire, « Ma Thèse en 180 secondes » a donné courant juin son verdict. Avec 16 candidats en finale, c'est finalement Bedrich Pongui Ngondza qui a su se distinguer des autres avec une note de 16/20 en moins de 180 secondes avec sa thèse intitulée : « Paludisme, schistosomose et filarioses négligées (Loaose et Mansonellose) chez les personnes infectées par le VIH vivant au Gabon : impact sur la santé globale ». Il représentera le Gabon, à la finale internationale à Dakar. Quant à Jean Claude Allogho Mve, il a obtenu le Prix du Public.

Pour la deuxième année consécutive, le Campus Numérique Francophone de Libreville (CNFL) et ses différents partenaires ont organisé le concours universitaire, « Ma Thèse en 180 secondes » dont la finale nationale s'est déroulée à l'Institut Français du Gabon dans la capitale gabonaise. « Ma Thèse en 180 secondes (MT180) est un concours de vulgarisation scientifique qui lance aux doctorants francophones, le défi de présenter leurs travaux de recherche en trois minutes, de façon claire, concise, convaincante et parfois humoristique, en s'appuyant sur une seule diapositive. », indiquait à l'occasion de cette finale, Joseph Indjendje, le Directeur du CNFL.

Ce concours contribue à sa manière à la valorisation de la communauté scientifique francophone et à la vulgarisation des travaux de recherche à pour un large public. A la suite de l'appel à candidature, à l'endroit des doctorants des établissements d'enseignement supérieurs du Gabon, 20 candidatures ont été retenues en provenance principalement de l'Université Omar BONGO (9), de l'École Doctorales des Grandes Écoles de Libreville (8), de l'Université des Sciences de la Santé/l'École Doctorale Régionale en infectiologie tropicale de Franceville (1), de l'Université des Sciences et Techniques de Masuku (1) et de l'Université Saint Exupéry de Libreville (1). Seuls 16 ont pris finalement part à la finale.

Au final, Bedrich Pongui Ngondza a pu séduire le public, et le jury en particulier, composé d'enseignants chercheurs et une professionnelle de l'information qui lui a attribué une note de 16/20 en moins de 180 secondes avec sa thèse intitulée : « Paludisme, schistosomose et filarioses négligées (Loaose et Mansonellose) chez les personnes infectées par le VIH vivant au Gabon : impact sur la santé globale ».

Pour la cinquième année de suite, l'Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) rassemble les doctorants issus des établissements d'enseignements supérieurs des pays où l'agence est implantée, autour du concours d'expression orale « Ma thèse en 180 secondes ». Cette année l'AUF organise ces finales nationales dans 14 pays. La finale internationale se déroulera en septembre prochain au Sénégal, dans la ville de Dakar.

Gabon

CAN U17 - Les cadets iront au Gabon

Le pays a été désigné le week-end dernier par la Confédération africaine de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.