Cameroun: Partenariat - Eric Niat et Manaouda Malachie soignent l'hôpital de district de Bangangté.

1 Juillet 2019

L'esplanade du ministère de la Santé publique a servi de cadre à une cérémonie de remise de don, le 27 juin 2019. Eric Niat a donné un pick-up flambant neuf au minsanté, devant améliorer les conditions de travail au sein de l'hôpital de district de Bangangté. Choses vues et entendues.

C'est ici que l'on prend des décisions pour la politique de santé au Cameroun. L'immeuble du minsanté situé à quelques kilomètres du Palais présidentiel, affiche fière allure. Ce jour est peu ordinaire au ministère. Rien n'y est comme souvent. Le tapis rouge est déroulé. Le décor planté. L'on y a fait la sélection des meilleurs meubles. Il y a du beau monde, des VIP. De hautes personnalités de la République, élites du Ndé, des invités spéciaux sont présents. Une photo géante de Paul Biya en arrière plan, donne l'impression qu'il vit l'événement. Et la fête commence.

Plus de va-et-vient. La star c'est un cheval de couleur blanche dominante. Elle approche à pas sûrs. Toute l'assistance la respecte et se lève. Une haie d'honneur se forme pour accueillir la vedette. C'est un véhicule flambant neuf de marque Toyota Hilux 4-4 (tout terrain). Le porte-parole de la Fondation donatrice, Eric Niat remet solennellement la clé, des mains du ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie. Il contemple l'engin et pousse le sourire. Il est destiné à renforcer les équipements techniques de l'hôpital de district de Bangangté.

Aux âmes bien nées !

Rien n'y est pour rien. C'est dans le plan du « premier camerounais ». « La santé des populations est l'une des priorités du Chef de l'Etat, Président de la République, S.E.M Paul Biya. Il l'a encore martelé lors de sa récente adresse de fin d'année 2018 à la Nation. Il tient plus précisément à la couverture santé universelle. Concrètement, il est question de multiplier des stratégies de proximité pour une meilleure prise en charge des malades où qu'ils soient. Au besoin, il faut aller vers eux», a déclaré Eric Niat après la cérémonie. « C'est à ce dessein, que je suis venu à travers la Fondation Niat, remettre ce modeste don au patron de la santé dans notre pays. Il l'a bien accueilli et je m'en réjouis.

Le district de santé de Bangangté le mérite », a-t- il complété. «Nous sommes dans la dynamique de partenariat public-privé. C'est un don précieux », apprécie un responsable en service au ministère de la Santé publique. Il souhaite que l'établissement hospitalier de Bangangté le prenne comme la prunelle de ses yeux. Eric Niat rappelle qu'il n'est pas à son premier geste en faveur de cet hôpital. Il dit y avoir offert des latrines ultramodernes et un forage d'eau potable. « Mon souhait c'est de voir les populations de la Commune de Bangangté avoir une santé de fer. Ce n'est qu'à ce prix que nous pouvons développer notre municipalité. Le meilleur est à venir », a-t-il conclut.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.