Afrique: CAN 2019 - La Côte d'Ivoire qualifiée face à la Namibie

L'équipe de Côte d'Ivoire a assuré sa qualification en huitièmes de finale de la Coupe d'Afrique des nations, ce 1er juillet au Caire. Les Ivoiriens finissent deuxièmes du groupe D grâce à leur victoire 4-1 face à la Namibie. Au prochain tour, ils affronteront le vainqueur du groupe E, le 8 juillet à Suez.

L'équipe de Côte d'Ivoire a évité l'affront : elle n'a pas été éliminée au premier tour de la Coupe d'Afrique des nations pour la deuxième édition de suite. Les Ivoiriens disputeront le second tour de la CAN 2019, le 8 juillet à Suez, contre le vainqueur du groupe E (Mali, Tunisie ou Angola).

Les « Éléphants » ont décroché leur qualification en huitièmes de finale en venant à bout d'une vaillante mais limitée opposition namibienne.

Des approximations

Face à la Namibie, le sélectionneur ivoirien Ibrahim Kamara avait certifié qu'il y aurait du changement et il a tenu promesse. Nicolas Pépé et Jean Michaël Séri, discrets lors de la défaite face au Maroc (0-1), sont sur le banc de touche au coup d'envoi. Wilfried Zaha se retrouve titularisé sur l'aile gauche, tandis que Max-Alain Gradel est placé en soutien des deux autres attaquants.

Ces ajustements tactiques ne portent leur fruit qu'à la 39e minute, lorsqu'une subtile passe en profondeur du milieu de terrain Franck Kessié permet à Gradel d'ajuster le portier adverse Lloydt Kazapua d'une reprise de demi-volée (0-1). Le joueur de Toulouse était légèrement hors-jeu, mais ni l'arbitre M. Peter Waweru Kamaku, ni ses assistants ne l'ont vu.

De la déconcentration

Avant cette ouverture du score, l'avant-centre Wilfried Bony et ses partenaires se sont montrés trop imprécis pour inquiéter réellement les « Brave Warriors ». Ces derniers se sont même montrés entreprenants puis dangereux, surtout sur un coup de tête trop décroisé de l'avant-centre Peter Shalulile (20e). Un Shalulile qui a buté ensuite sur le gardien de l'équipe ivoirienne, Sylvain Gbohouo (24e).

En deuxième période, une frappe lointaine de Geoffrey Serey Dié, dont la trajectoire est déviée, vient conforter l'avance des double champions d'Afrique (1992, 2015) : 0-2, 58e.

Une victoire aisée semble alors se dessiner pour les « Éléphants ». Mais un moment de flottement dans la défense ivoirienne ouvre la voie du but à Joslin Kamatuka. Gbohouo rate son dégagement, Kanon glisse, et l'attaquant namibien bat le portier ivoirien : 1-2, 71e.

Mais la qualification

Un léger doute plane alors dans le camp de la Côte d'Ivoire. D'autant que les deux Wilfried, Bony et Zaha, multiplient les ratés, entre la 63e et la 84e minute. C'est à cet instant que Zaha soulage les siens avec un tir croisé : 1-3. Et, à la 89e minute, l'ailier Maxwel Cornet, entré en jeu, corse l'addition d'une frappe tendue : 1-4, score final.

Les « Éléphants » terminent deuxièmes du groupe D derrière des Marocains qui ont battu les Sud-Africains (1-0). Les Bafana Bafana sont eux troisièmes devant les Namibiens, derniers.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.