Cote d'Ivoire: Ago de l'Apromac / Kremien Malan, nouveau président - « Nous allons maintenir le niveau des acquis »

L'APROMAC remplit désormais toutes les conditions pour la création de cette organisation interprofessionnelle pour laquelle l'Etat lui avait indiqué des conditions. Les acteurs se sont retrouvés en Assemblée générale (AG), jeudi dernier, afin d'informer les acteurs du secteur.

Cette assemblée portait sur plusieurs points. Il s'agit de la présentation des rapports des activités de l'année écoulée (2018), ainsi que de l'adoption des nouveaux statuts de l'APROMAC.

Cela a été par l'approbation des nouveaux membres de l'APROMAC, la prise d'acte, par les membres actuels de la perte de leur qualité de membres de l'APROMAC et celle de la fin anticipée du mandat du conseil d'Administration.

L'AG extraordinaire des nouveaux membres de l'APROMAC et du conseil d'Administration extraordinaire des nouveaux administrateurs a clos les travaux.

Le nouveau président de l'Association des professionnels du caoutchouc naturel de Côte d'Ivoire (APROMAC), Kremien Malan Eugène, s'est engagé à relever les principaux défis de la filière hévéa.

« Je prends ici l'engagement de redoubler d'effort, pour non seulement maintenir le niveau des acquis, mais également rehausser le fonctionnement de la faîtière afin de relever les nouveaux défis de la filière », a déclaré M Kremien, élu ce jour-là, 12 juin, à l'Assemblée générale ordinaire de l'APROMAC.

Il a été installé à la tête de l'association en remplacement du président sortant, Koffy Fulgence. Le nouveau président entend œuvrer pour la mise en place de la Centrale risques, un mécanisme qui garantit le remboursement des crédits faits aux producteurs et sécurise la production des planteurs entre autres.

Il ambitionne aussi l'augmentation de la capacité de transformation, la mise en place d'un collège de planteurs favorisant l'esprit de solidarité et d'entente entre les membres, et la replantation des vieux vergers.

Le président de l'APROMAC souhaite aussi que la faîtière aille à l'interprofessionnel unique de la filière pour revêtir enfin le statut conforme à l'ordonnance relative aux organisations interprofessionnelles.

Selon lui, cette posture offrira à l'association plus d'aisance dans ces capacités et permettra de déployer des stratégies plus adaptées à la filière et à ses ambitions.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.