Congo-Brazzaville: Sommet sur le VIH-SIDA - Le parlement panafricain s'enquiert du niveau des préparatifs

Une délégation conduite par Aurélien Simplice Zingas Kongbelet a échangé, le 29 juin à Brazzaville, avec le Sénat, afin de faire le point des préparatifs du sommet de haut niveau sur le financement de la santé et le VIH-sida, prévu du 11 au 12 juillet à Brazzaville.

Aurélien Simplice Zingas Kongbelet a justifié la présence de la délégation du parlement panafricain à Brazzaville en laissant entendre que c'était pour une évaluation du travail déjà accompli et pour faire également la restitution des réunions antérieures après validation des documents sur la tenue du sommet.

« Cette réunion de travail est une occasion de passer en revue ce qui a été réalisé et ce qui reste à faire afin que le sommet soit un succès », a-t-il dit, avant de solliciter l'implication du Sénat congolais à mobiliser davantage les parlements partenaires pour participer à ce sommet.

Intervenant à leur tour à la demande du président du Sénat, Pierre Ngolo, le premier secrétaire de la chambre haute, Julien Epola, et la présidente du comité d'organisation de ce sommet, la sénatrice Massoussa née Kombila Matéo, ont indiqué que les préparatifs sont suffisamment avancés et les différentes commissions chargées de préparer l'événement sont à pied d'œuvre.

Le président du Sénat a, pour sa part, émis le souhait de la réussité de cette rencontre pour qu'elle ait une incidence sur la santé, tout au moins en ce qui concerne le VIH-sida. Il a, à cet effet, exhorté la délégation à faire à son tour le point avec les autres partenaires afin que chaque partie prenne ses responsabilités.

« Je pense que les collègues qui ont fait le déplacement de Moscou vont saisir cette occasion pour sensibiliser les homologues de tous les parlements », a ajouté le président du Sénat.

« Le sommet ne perdra pas l'importance qu'on lui donne sauf qu'au niveau de la participation, il faudrait revoir certaines ambitions surtout en ce qui concerne les chefs d'Etat. Ce travail devait être fait par l'Onusida et le parlement panafricain co-organisateur de l'événement. Nous allons prendre des dispositions particulières. Avec la tenue du sommet de l'Union africaine, il sera difficile de mobiliser les chefs d'Etat de Niamey pour Brazzaville », a conclu Pierre Ngolo.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Vih-Sida and Mst

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.