Maroc: Signature de conventions collectives dans les secteurs de l'industrie et de l'énergie électrique

Trois conventions collectives ont été signées, vendredi au siège de la Confédération générale des entreprises au Maroc (CGEM) à Casablanca, entre des entreprises opérant dans les secteurs de l'industrie et de l'énergie électrique et le Syndicat populaire des salariés (SPS).

Lors de cette cérémonie, le ministre du Travail et de l'Insertion professionnelle, Mohamed Yatim, a indiqué que la signature de ces conventions, entre Energy Transfo, CNIM Babcock Maroc et DELFINGEN Maroc et le SPS, permettra de consacrer la paix sociale au sein de ces entreprises au profit des salariés et des entreprises, mettant l'accent sur l'importance du dialogue et des échanges entre les entités industrielles et les collaborateurs en vue de la dynamisation du tissu économique.

Et de souligner à ce propos que toutes les problématiques liées aux conditions du travail et aux exigences du patronat et des salariés peuvent être résolues dans un climat sain imprégné des valeurs d'échange et d'écoute.

Pour sa part, rapporte la MAP, le vice-président général de la CGEM, Faïçal Mekouar, a relevé que l'organisation patronale a entrepris et continuera à entreprendre, avec détermination, toutes les actions nécessaires pour accompagner, promouvoir et encourager ce type d'accord. Elle accomplira toutes les démarches et actions en vue d'accompagner les entreprises et sensibiliser et former leurs équipes.

"Nous devons favoriser toutes les initiatives, au niveau national comme au niveau régional et sectoriel, susceptibles de contribuer à la paix sociale pour le développement économique et la création d'emploi", a-t-il fait savoir.

Ces conventions, a-t-il expliqué, auront certainement un "impact positif", non seulement sur la situation actuelle et future de l'entreprise mais aussi sur l'amélioration de la situation des salariés de ces entreprises.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.