Togo: L'Université de Lomé, théâtre d'un braquage spectaculaire à main armée, des millions emportés

Le véhicule de la victime

Après plusieurs quartiers de Lomé, c'est au tour du Campus de l'Université de Lomé d'être le théâtre d'un braquage à main armée.

D'après nos confrères de Togotimes, "un nouveau braquage spectaculaire à Lomé ce midi. Cette fois-ci, la scène qui ressemble à un film américain s'est déroulé sur le campus au niveau du lieu baptisé "Marché Gayibo".

Une importante somme d'argent emportée par les malfrats qui visiblement n'ont pas changé de tactique, toujours à bord de moto.

Selon le témoignage de certains étudiants tenus en respect par les hommes armés, au nombre de 4, ils ont tiré en l'air, pour effrayer avant de passer à l'acte. Comme l'image ici, ils ont stoppés le monsieur qui revenait de la banque après une opération.

La voiture de la victime était stationnée au niveau du siège de la DGDU situé entre l'ENSI et la ferme agronomique, quand soudain 3 hommes armés s'emparent de l'argent après avoir tiré deux coups de fusils en l'air et avant de creuver les pneus de l'engin de la victime.

Après l'acte, ils ont pris la fuite avant l'arrivée des éléments de sécurité du campus, les COPUL sur les lieux".

C'est nouveau braquage qui vient confirmer que partout où l'on se trouve actuellement au Togo, on n'est plus en sécurité.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.