Congo-Kinshasa: Félix Tshisekedi félicite les Léopards pour la «remontada»

2 Juillet 2019

« C'est le moment de prendre notre revanche! Je suis sûr, certain et convaincu qu'on va aller jusqu'en finale. Félicitations au nom de tout le peuple congolais... Merci beaucoup pour ce que vous avez fait! C'est un beau cadeau que vous offrez au peuple congolais le 30 juin, le jour du 59eme anniversaire de l'indépendance de la RDC, au stade du 30 juin de la Défense aérienne égyptienne au Caire. Je viendrai là-bas pour la 8ème de final et je suis sûr que nous passerons à la seconde phase... Merci pour tout et courage pour les rencontres restantes !».

Tels sont les propos d'encouragement de Félix Tshisekedi, Président de la RDC, lors d'une conversation téléphonique avec les joueurs congolais qui se trouvent en Égypte, après leur brillante victoire contre les warriors du Zimbabwe sur un score de 4-0.

Félix Tshisekedi n'a pas caché sa joie face à cette victoire écrasante des Léopards, comme l'a indiqué un tweet de la Présidence de la République, alors que le désespoir se lisait déjà sur les visages de nombreux congolais suite aux quatre buts encaissés en deux matches sans en inscrire un. Apres une entame catastrophique face à l'Ouganda, la RDC avait manqué encore d'efficacité contre l'Égypte avec notamment deux poteaux.

«Meilleur cadeau à la population congolaise pour ce jour de l'indépendance», indique ce tweet.

Les Léopards ont enfin débloqué leur compteur et marqués 3 points. Il faudra, néanmoins attendre jusqu'à mardi, et la fin des matchs de poule pour savoir si les Congolais sont qualifiés pour les huitièmes de finale.

«En cette fête de l'indépendance, nul doute que c'est la fête du pays. Merci les gars de nous avoir redonnés espoir», 's'est exclamé Félix Tshisekedi au téléphone, sur la vidéo largement partagée sur la toile.

La liesse dans les rues de Kinshasa et partout en RDC

Aucun autre sujet n'a fait la «une» lundi matin dans les rues de Kinshasa. Le succès des Léopards de la RDC face aux warriors du Zimbabwe a été célébré à travers tout le pays.

Dans la soirée de dimanche, les rues de Kinshasa étaient envahies par des foules en liesse, couvertes de couleurs nationales, torses nus avec branchages.

«Qualifiés ou pas, c'est une fierté nationale face à cette belle rencontre. Bonne fête de l'indépendance», a sauté de joie un vendeur ambulant d'arachides, rencontré dans une terrasse à Matonge, un des quartiers mouvementés de la capitale.

A quelques mètres de là, une dame d'environs 50 ans, battant deux couvercles qu'elle tenait dans ses mains, a lâché : « je vous avais prévenus. Un léopard ne meurt jamais mais il dort au contraire. Les Zimbabwéens ont reçu un fimbu ( chicotte) historique qui restera amèrement gravé dans leur mémoire.

De l'autre côté, les réseaux sociaux ne sont enflammés au coup final de l'arbitre sanctionnant la fin du match. Qui l'aurait cru ? Zimbabwe 0-RDC 4, oui quatre, s'est exclamé un internaute, commentant la prestation des Léopards après ce match.

Avec cette éclatante victoire, a-t-il soutenu, les poulains de Florent Ibenge viennent déjà de résoudre deux problèmes... En un seul match, ils rachètent les 4 buts encaissés en deux matches; et, avec trois points (avec zéro goal de différence), se plaçant jusque-là comme les deuxièmes meilleurs troisièmes, en attendant les derniers matches dans les autres groupes... Pour la suite, comme les fauves ne sont plus maîtres de leur destin, il va falloir prier pour accéder au prochain tour!

Autre problème résolu, a-t-il poursuivi, les Léopards payent enfin la dette des éliminatoires de cette même CAN... Battus à Kinshasa par les Warriors (1-2), avant le nul d'un but partout à Harare, les Bakambu, Mulumbu et autres viennent de démontrer qu'ils sont des hommes! Un carton plein qu'ils ont failli même alourdir...

«Finalement, mieux que représenter le Congo, cette équipe de Léopards le reflète plutôt... Comment, face à ce sursaut d'orgueil de dernière minute de nos fauves, ne pas penser aux Congolais qui souvent ne réagissent, ne donnent le meilleur d'eux-mêmes que quand ils ont le couteau sous la gorge... Se complaisent à travailler dans l'urgence, surgissent là où on les attend le moins!» a-t-il lâché.P.D

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.