Congo-Kinshasa: Concours national de dictée - Un élève du Nord-Kivu gagne avec 99%

2 Juillet 2019

Mununu Kimbembe, un élève de la 5ème année primaire de la province du Nord-Kivu a remporté hier le Concours National de Dictée avec 99% des points.

Exploits qui a réjoui tous les responsables en charge de l'enseignement de cette province. Le ministère de l'Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel (EPSP) à travers son service technique qu'est l'Inspection Générale (IG/EPSP) a organisé hier lundi O1 juillet 2019, à l'Institut de la Gombe, dans la commune du même nom, la 8ème Edition du Concours National de Dictée (CONADI) pour une trentaine d'élèves de 5ème année primaire, disséminés dans plusieurs provinces de la République. Prenant la parole pour lancer ce concours, Emery Okundji Ndjovu, ministre de l'EPSP et des PT-NTIC, a expliqué que ce test qui est à sa huitième édition participe de manière significative à l'amélioration de la qualité de notre enseignement primaire. C'est ainsi qu'il est devenu un événement incontournable dans notre calendrier scolaire.

En effet, Emery Okundji a soutenu qu'aujourd'hui, tous les élèves de la 5ème année primaire rêvent d'inscrire leurs noms dans les annales du Concours National de Dictée. Et les écoles primaires, de plus en plus motivées, orientent leurs objectifs pédagogiques vers l'amélioration de l'orthographe et de la lecture. Par conséquent il a invité les enseignants à mettre un accent particulier sur l'expression écrite et orale des élèves.

Auparavant, Michel Djamba Kaombe, inspecteur général à l'EPSP, a souligné l'impact de ce concours sur le calendrier scolaire et la qualité de l'enseignement. Cette compétition permet, selon lui, d'aiguiser les aptitudes des élèves en orthographie, de susciter l'émulation en même temps qu'elle procure l'occasion de découvrir d'autres jeunes talentueux et de se mesurer à eux. Tout en réitérant au ministère de l'EPSP ses félicitations pour l'initiative d'organiser chaque année un tel concours à l'intention des élèves de 5ème année primaire, il a dit et souligné que CONADI a le mérite de cimenter l'unité des filles et des fils du pays.

Les «finalistes» sont les meilleurs lauréats de leurs provinces respectives

Les «finalistes» candidats présentés par chaque province éducationnelle - qui sont au nombre de 48 sur l'ensemble du territoire national - sont le fruit, en amont, d'une présélection au niveau de la province éducationnelle. C'est ainsi qu'après cette opération, les candidats présentés pour concourir au niveau national devaient être nécessairement les meilleurs lauréats au niveau provincial. Tant au niveau provincial que national, les candidats sont l'objet d'encadrement et suivent strictement les instructions de l'IG/EPSP.

Il convient également de noter qu'auparavant, jusqu'à la 6ème édition de ce concours, chaque province se débattait pour envoyer ses candidats dans la capitale afin de participer avec les autres lauréats provinciaux au Concours National de Dictée (CONADI). Mais actuellement, il sied de signaler que la 8ème édition du CONADI, à l'instar de la 7ème édition, n'a pas connu un déplacement des candidats pour Kinshasa, la Capitale. Grâce aux Nouvelles Techniques de l'Information et de la Communication, ils ont concouru à partir de leurs provinces respectives. Seuls, les élèves provenant de quatre provinces éducationnelles de Kinshasa, à savoir Lukunga, Funa, Mont-Amba et Tshangu, se sont retrouvés à l'Institut de la Gombe où le texte de la dictée - portant sur le Fleuve Congo - était lu simultanément pour eux et pour ceux de l'intérieur du pays. SAKAZ

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.