2 Juillet 2019

Cameroun: Arts et culture - Des fédérations pour renforcer le secteur

C'est la résolution prise au bout de deux jours de concertation des acteurs culturels, le 25 juin dernier à Yaoundé, sous la houlette du ministre Bidoung Mkpatt.

Le ministre des Arts et de la Culture, Bidoung Mkpatt a présidé le 25 juin dernier, la cérémonie de clôture du comité interministériel chargé de l'examen de deux projets de loi régissant d'une part les associations culturelles au Cameroun, et d'autre part le projet d'arrêté portant statuts types des fédérations des associations culturelles. Lesdits textes en préparation sont appelés à encadrer les questions juridiques et financières qui se poseront aux fédérations culturelles une fois créées, dans le cadre de la restructuration du mouvement artistique national.

Cela apporte donc deux choses essentielles selon les acteurs des différentes catégories. A savoir : le regroupement de tous les artistes en fédérations culturelles et artistiques rassemblant toutes les formes et expressions artistiques. De quoi mettre de l'ordre au sein de ces professionnels qui jusqu'ici évoluaient de façon disparate. Le comité a dénombré à cet effet, 23 associations à regrouper en fédérations.

Le second point a concerné la possibilité de financement public qui vise une amélioration significative des conditions de vie des artistes et une mise en place de programmes attrayants, afin d'atteindre l'excellence culturelle tant escomptée. En réalité, pour le Minac, il faut en « finir avec le désenchantement des artistes et décider avec eux ». Les fédérations apportent alors une conviction et un espoir. Espoir de l'amorce de la réhabilitation de la splendeur des arts et de la culture. Bidoung Mkpatt a rajouté que « la relecture de ces textes est l'émanation d'une haute prescription de la hiérarchie, afin de libérer le génie artistique et culturel mis en berne ces dernières années à la suite d'une interminable crise du soussecteur. »

Un verdict qui réjouit les acteurs, comme le déclare le président de l'Association nationale des poètes et écrivains camerounais, Pabe Mongo. « Cette concertation interministérielle ordonnée par le Premier ministre, chef du gouvernement, apporte un ouf de soulagement à un problème qui gangrénait le secteur des arts et de la culture. A l'issue de ces travaux, nous rentrons avec le sentiment qu'une véritable révolution culturelle commence. Finie la débrouillardise individuelle pour un travail collectif appuyé par l'Etat. Cela permettra aux artistes d'expérimenter le véritable vivre ensemble », a-t-il confié. De nombreux responsables du Minac ainsi que des représentants d'administrations partenaires et d'associations ont pris part à ces travaux qui se sont déroulés du 24 au 25 juin

Cameroun

CAN 2019 - La CAF change l'arbitre de la finale

Ayant désigné dans un premier temps, l'arbitre Sud-Africain Victor Gomes pour la finale de la CAN 2019, la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.