Erythrée: La gazelle de Heuglin observée, une première depuis des décennies

Dans une époque où la disparition de la faune et de la flore fait continuellement la Une, c'est une nouvelle qui pourrait satisfaire les défenseurs de la nature. Pour la première fois depuis des décennies, une espèce de gazelle a été observée en Erythrée.

Les informations données par Asmara sont parcellaires, mais la gazelle de Heuglin n'avait peut-être pas été observée depuis la colonisation italienne de l'Érythrée, il y a plus d'un siècle.

Selon l'Autorité de conservation et de développement, l'Eudorcas Tilonura, son nom scientifique, a été de nouveau aperçue dans la région de Gash Barka, dans le sud-ouest du pays.

Reconnaissable par une marque noire le long de son ventre, cette gazelle serait particulièrement résistante à la sécheresse. Fitsum Hagos, directeur de l'Autorité de conservation et de développement, affirme qu'elle peut survivre sans eau pendant un an.

Selon Asmara, l'animal a été découvert pendant l'invasion italienne avant de disparaître durant la colonisation et les guerres qui se sont succédé en Érythrée.

L'Union internationale pour la conservation de la nature explique que la gazelle de Heuglin vit principalement dans la savane, entre le Soudan, l'Éthiopie et l'Érythrée.

L'UICN estime sa population à environ 2 000 spécimens. Elle est classée sur la liste rouge des espèces en danger, à cause notamment de l'élevage, la chasse et la sécheresse.

D'après Fitsum Hagos, cette redécouverte est le résultat d'une meilleure sensibilisation du public. Il rappelle que la tortue érythréenne « Sideneck », vue pour la première fois en 1835, a été observée de nouveau en 2016.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.